06/03/09 (B488) ADI – Fin du congrès RPP : c’est parti pour un troisième mandat en violation de la constitution actuelle … mais on la changera pour l’occasion !


Humour par Roger Picon
RPP: les congressistes adoptent une résolution portant soutien à la politique du chef de l’Etat et demandant prorogation du mandat présidentiel.

Les travaux du congrès extraordinaire du Rassemblement Populaire pour le Progrès (RPP) ont pris fin aujourd’hui, par l’adoption d’une résolution dans laquelle tous les arguments justifiant la nécessité, pour M. Ismail Omar Guelleh, de briguer un 3ème mandat sont ardemment défendus.

Cette résolution a été unanimement accueillie et approuvée par les congressistes qui ont exprimé leur “pleine satisfaction quant aux nombreuses réalisations accomplies dans les différents secteurs socio-économiques et aux promesses tenues durant l’exercice de ses fonctions”.

Dans leur décision politique, les membres du RPP ont adressé un “sincère et vibrant hommage” au Président du Parti dont ils ont “loué le courage et la persévérance, la sagesse et le leadership, mais surtout la détermination, le dévouement constant et le sacrifice consenti pour le développement du pays et la stabilité régionale”.

Tout en sollicitant “la révision de la constitution” notamment l’article 23 relatif au mandat présidentiel, les congressistes ont manifesté leur “profond attachement à la personne du chef de l’Etat”, le priant de “répondre instamment à l’appel du devoir patriotique”.

Dans cette même résolution, adoptée à la majorité écrasante des congressistes, le RPP a demandé par conséquent au Président de la République de “continuer à assumer les charges du pouvoir et de mener à terme le processus de développement national engagé dans cette conjoncture régionale et internationale lourde de défis”.

Les participants ont enfin “invité les Partis amis, membres de l’Union pour la Majorité Présidentielle (UMP), les organisations syndicales, les mouvements associatifs et toutes les autres forces vives à soutenir cet appel”.