07/03/09 (B489) Le MRD favorable à la disparition du Français à Djibouti ? Cela est-il l’une des composantes de son projet politique pour le pays ? (Lecteur)

Dans un long article publié sur le site du MRD, sous la signature d’Ahmed Ibrahim dans la rubrique “Point de vue”, l’auteur conclut en souhaitant que le Français ne soit plus qu’une langue de troisième catégorie à Djibouti. Le Français devant être relégué derrière l’arabe, l’Afar et le Somali en première position, l’anglais en seconde, en tant que langue tertiaire au même titre que l’espagnol et le chinois (?), en troisième position.

Bien entendu, la présentation sous forme d’un “point de vue” ne permet pas de déduire que ce point de vue représente l’avis unanime du MRD, mais cela pose quand même un certain nombre de questions sur les options politiques de ce parti. Cela suscitera probablement un débat au sein de la diaspora dans les prochains jours, avec des partisans et des détracteurs.

Certains se demanderont si le MRD affiche véritablement des intentions anti-françaises ; ce qui est possible et qu’il ne nous appartient pas , en tout cas, de commenter. Notre rôle se limitant à signaler une information publique.

Question du lecteur : “Est-il cohérent que le MRD continue à publier ses informations en langue française ?”

__________________________________ Extrait

(…) C’est pourquoi Djibouti doit mettre en place un vaste projet de réforme de l’Etat et de l’éducation afin que le pays puisse prendre le chemin du renouveau linguistique et culturel. Le chemin qu’avait pris l’Algérie jadis et que le Rwanda est en train d’emprunter aujourd’hui. Il faudra penser à installer comme langue officielle l’Arabe, le Somali et l’Afar avec comme langue d’éducation et de travail l’anglais. Le français ainsi devenant une langue tertiaire au même titre que l’espagnol et le chinois.