28/03/09 (B492) Le journal de la Flibuste … (7 articles en Français)

______________________________ 7 – Ouest France

Une frégate néerlandaise déployée dans le golfe d’Aden contre les pirates

Le Parlement néerlandais a approuvé le déploiement au large de la Somalie d’une frégate – le Hr. Ms. De Zeven Provinciën (F 802) – dans le cadre d’une action de l’OTAN pour lutter contre la piraterie. Dénommée “Allied Protector”, cette mission n’est que temporaire, le temps du passage des navires dans la région.

La frégate néerlandaise sera ainsi présente sur la zone jusqu’à fin avril, ainsi que “sur le chemin du retour”, de la mi-à fin juin. A bord 170 militaires, des commandos maritimes, deux gendarmes et un procureur (en cas d’arrestation de pirates).

Outre les Néerlandais, participent à cette mission de routine 4 autres bateaux (américain, canadien, portugais et espagnol).

______________________________ 6 – Ria Novosti (Russie)

Piraterie en Somalie: la Russie fait tout pour libérer ses marins pris en otages

Moscou fait tout pour libérer les Russes qui se trouvent à bord des navires grec et norvégien capturés mercredi et jeudi par les pirates somaliens, a déclaré vendredi à Moscou le porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères Andreï Nesterenko.

“Nous recueillons des informations pour comprendre ce qui s’est passé, où ils se trouvent et ce que nous pouvons faire pour qu’ils retrouvent la liberté. Si nous pouvons aider les autres membres d’équipage (des navires Nipayia et Bow Asie capturés par les pirates), nous le ferons aussi”, a indiqué le porte-parole.

Le ministère russe des Affaires étrangères vérifie les informations sur la présence de Russes à bord des cargos Nipayia et Bow Asir par le biais de son ambassade au Kenya. “Le problème est que la Russie n’a pas d’ambassade en Somalie”, a déploré M.Nesterenko.

Vendredi matin, le chef du département consulaire de l’ambassade russe au Kenya Armen Popov avait annoncé que le Russe qui se trouvait à bord du Bow Asir était originaire de Kaliningrad.

______________________________ 5 – Ria Novosti (Russie)

Deux cargos capturés par les pirates en Somalie: deux Russes parmi les otages

Deux Russes figurent parmi les membres d’équipage des cargos grec et norvégien capturés mercredi et jeudi par les pirates somaliens, ont annoncé le ministère grec de la Marine marchande et l’Union des armateurs de Norvège.

“L’équipage du pétrolier grec Nipayia détourné par les pirates comprend 19 personnes dont 18 Philippins et un Russe”, a indiqué à Athènes la porte-parole du ministère grec avant de préciser que tous les membres d’équipage étaient “en bonne santé”.

Le cargo grec Nipayia, battant pavillon panaméen, a été attaqué mercredi après-midi à quelque 480 km des côtes somaliennes alors qu’il faisait route à vide de Madagascar vers le Golfe, a rapporté la porte-parole du ministère.

Le cargo norvégien Bow-Asir avec 27 membres d’équipage a été capturé à 500 km du port somalien de Kismaayo jeudi matin. Selon l’Union des armateurs de Norvège, son capitaine est un Russe.

______________________________ 4 – Ria Novosti (Russie)

Piraterie en Somalie: la Russie envoie quatre bâtiments de guerre dans le golfe d’Aden

Quatre navires de la flotte russe du Pacifique – le destroyer Admiral Panteleev, un remorqueur et les tankers Ijora et Irkout mettront dimanche le cap sur le golfe d’Aden où ils participeront à l’opération anti-piraterie internationale, a annoncé vendredi la Flotte du Pacifique.

“Un groupe de navires quittera la baie de la Corne d’Or (à Vladivostok) le 29 mars, à 10h00 locales (la veille, à 23h00 GMT) et mettra le cap sur la Corne de l’Afrique. Les équipages des quatre navires sont prêts à accomplir une mission dans l’océan Indien. Les marins ont reçu des uniformes tropicaux, les navires ont assez d’eau douce, de produits alimentaires et de combustible”, a précisé le porte-parole.

Il s’agit d’un deuxième groupe de navires chargé de participer à l’opération internationale de lutte contre les pirates somaliens. Le destroyer Admiral Vinogradov, le remorqueur Fotiï Krylov et les pétroliers Boris Butoma et Petchenga ont achevé leur mission début mars. Le remorqueur de sauvetage Fotiï Krylov et le tanker Petchenga ont regagné Vladivostok et le destroyer Admiral Vinogradov et le pétrolier Boris Butoma se trouvent en visite en Indonésie.

Pendant sa mission, le destroyer Admiral Vinogradov a escorté 12 convois comprenant au total 54 cargos de 17 pays. L’équipage du navire a repoussé plusieurs attaques de pirates et a remis plusieurs pirates capturés en mer aux autorités yéménites, selon le porte-parole.

Les autorités somaliennes n’arrivent pas à mettre fin à la piraterie en raison de la guerre civile qui dure depuis quinze ans dans le pays. Selon l’ONU, les pirates somaliens ont attaqué environ 120 cargos en 2008. Ils ont capturé 35 navires et 600 marins et le montant des rançons obtenues varie entre 30 et 150 millions de dollars. Des bâtiments de guerre de 16 pays dont la Russie, ainsi que les navires participant à l’opération navale anti-piraterie européenne baptisée Atalanta et la Marine de l’OTAN protègent les cargos contre les pirates dans le golfe d’Aden.

L’Admiral Panteleev est un navire du même type que le destroyer Admiral Vinogradov. Son équipage compte 293 hommes. Le navire est doté de deux hélicoptères Ka-27, de missiles ASM Rastrub, de 64 missiles surface-air à lancement vertical 3K95 Kinzhal, de canons d’artillerie de 130 mm AK-130 et de canons multitubes de 30 mm AK-630M, de torpilles de 533 mm et de lance-roquettes anti-sous-marines RBU-6000.

______________________________ 3 – AFP

Somalie: Le cargo norvégien capturé par les pirates fait route vers le nord

Le Bow-Asir, chimiquier norvégien détourné jeudi par des pirates somaliens, fait route vers le nord, a annoncé vendredi son armateur, la compagnie Salhus Shipping, qui a précisé n’avoir pas encore reçu de demande de rançon.

Le cargo, enregistré aux Bahamas et qui transporte 20.000 tonnes de produits chimiques avec un équipage de 27 hommes a été pris d’assaut jeudi par 16 à 18 pirates à 250 milles nautiques (environ 460 km) à l’est de Kismayo, le grand port du sud de la Somalie.

Son équipage est constitué de 19 Philippins, cinq Polonais, un Russe, un Lituanien en plus d’un capitaine norvégien, selon Salhus Shipping, qui précise qu’aucun blessé ne lui a été signalé.

“A partir des images satellite, on voit que le navire a mis le cap vers le nord”, a indiqué le groupe dans un communiqué.

“Nous n’avons pas encore reçu de demande de rançon”, a précisé à l’AFP le directeur de la compagnie, Per Hansen.

Le détournement du Bow-Asir est survenu quelques heures seulement après celui du Nipayia à 450 milles nautiques (environ 830 km) à l’est de Kismayo. Battant pavillon panaméen et appartenant à un armement grec, ce cargo de 9.000 tonnes compte 19 membres d’équipage.

La Somalie, pays pauvre de la Corne de l’Afrique ravagé par la guerre civile et sans gouvernement central depuis 1991, est devenu le point chaud de la piraterie planétaire ces derniers mois.

Les pirates somaliens ont arraisonné plus de 130 cargos dans la région l’année dernière, soit une augmentation de 200% par rapport à 2007, selon le Bureau maritime international.

______________________________ 2 – Marine marchande avec AFP

La Grèce réclame un sursaut européen contre la piraterie en mer

La Grèce, dont les armateurs détiennent la première flotte commerciale au monde, a appelé jeudi l’Union Européenne à durcir sa lutte anti-piraterie, après la capture de deux cargos grecs au large de la Somalie.

“L’UE doit jouer un rôle plus actif” dans la lutte contre la piraterie “en élargissant les règles d’engagement et la zone surveillée par la force navale européenne”, a déclaré le ministre grec de la marine marchande, Anastassis Papaligouras, cité par un communiqué. Le ministre a aussi appelé les compagnies maritimes à informer “avec une totale exactitude et en temps voulu les services compétents” des mouvements des bateaux.

“Les pirates ne sont pas les seuls à avoir des armes, la communauté internationale et la Grèce en ont aussi (…) et pour protéger le présent et le futur de notre marine, nous épuiserons toutes nos marges d’intervention”, a conclu M. Papaligouras.

Les règles d’engagement de l’armada européenne Atlanta, chargée de protéger les bateaux au large de la Somalie, permettent déjà de “recourir à tous les moyens y compris à la force” face aux pirates.

Cette force, dont le navire amiral est actuellement la frégate grecque Psara, a annoncé jeudi la capture du chimiquier Nipayia battant pavillon panaméen, qui selon le ministère faisait route à vide vers le Golfe Persique, en provenance de Madagascar. Les 18 marins philippins et le capitaine russe sont en bonne santé, et des négociations sont menées par la compagnie armatrice d’intérêt grec, Lotus Shipping, a indiqué à l’AFP une porte-parole du ministère.

Des pirates somaliens continuent également de détenir le cargo Titan, battant pavillon de Saint-Vincent et arraisonné il y à une semaine avec 24 hommes à bord — dont trois officiers grecs — dans le Golfe d’Aden. Les dernières nouvelles de l’équipage sont bonnes, a précisé cette porte-parole.

______________________________ 1 – RTL

L’OTAN entame sa 2e opération anti-piraterie

L’OTAN vient de lancer sa deuxième opération contre la piraterie au large de la Corne de l’Afrique, une région devenue le point chaud de la piraterie planétaire ces derniers mois, a annoncé l’Alliance atlantique.

Cette opération, qui implique cinq navires de guerre alliés, a repris le 24 mars, a précisé l’OTAN sur son site internet, alors que l’Union européenne mène elle aussi une mission similaire dans le golfe d’Aden. Baptisée “Allied Protector”, elle constitue la contribution de l’OTAN aux efforts de la communauté internationale pour accroître la sécurité des routes maritimes commerciales et la navigation internationale dans la région, a précisé l’Alliance.

L’Alliance avait déjà envoyé fin octobre quatre navires patrouiller au large de la Somalie, notamment pour protéger des convois d’aide alimentaire de l’ONU destiné à lutter contre la famine dans ce pays de la Corne de l’Afrique en proie à l’anarchie.