30/03/09 (B492) Le journal de la Flibuste (4 articles en Français et en Anglais)

__________________ 4 – Shabelle avec AFP (En Anglais)

Les marines grecques et espagnoles procèdent à l’arrestation de 7 pirates, qui ont été transférés sur une frégate allemande. //
European troops arrest 7 Somali pirates

Greek and Spanish forces from a European anti-pirate unit off Somalia have arrested seven Somali marauders who tried to capture a German oil tanker, the Greek merchant navy ministry said Monday.

The pirates tried to hijack the FGS Spessart off southern Yemen were apprehended by Greek troops on a frigate. A Spanish naval helicopter also took part in the operation, it said.

The seven men were transferred to a German frigate on Monday.

Ransom-hunting Somali pirates attacked more than 130 merchant ships in the region last year, an increase of more than 200 percent on 2007, according to the International Maritime Bureau.

The number and success rate of pirate attacks has declined slightly since the start of the year, attributed to unfavourable sea conditions and an increased foreign naval presence in the Gulf of Aden.

Greece, which is home to the biggest commercial fleet in the world, recently called on the European Union “to play a more active role” in cracking down on piracy.

The European Union’s Atalanta flotilla was launched in December, its first-ever naval operation, with six warships and three surveillance planes to patrol pirate-infested seas in the Horn of Africa.

The EU vessels are facing the daunting task of covering an area of around one million square kilometres (400,000 square miles).

Norway, Japan, the United States, China, Russia and other countries also have naval forces also operating in the area.

______________________________ 3 – Mer et Marine

Les pirates élargissent leur zone d’action au-delà du golfe d’Aden

Dans le domaine de la lutte contre la piraterie en océan Indien, ce que les stratèges militaires redoutent le plus est-il en train de se produire ?

Après avoir essuyé plusieurs échecs et interceptions dans le golfe d’Aden, désormais très surveillé, les pirates sévissant au large de la Somalie cherchent, en tous cas, de nouvelles zones d’action.

« Les captures de navires marchands en océan Indien ces derniers jours semblent indiquer que les pirates ont élargi leur périmètre au-delà du golfe d’Aden », explique un responsable de l’US Navy. Les pirates ont, notamment, détourné deux chimiquiers les 25 et 26 mars. Immatriculé aux Bahamas et appartenant à un armement norvégien, le Bowasir et ses 23 membres d’équipage ont été surpris à 380 milles au Sud-Est de Kismayo, un port du Sud de la Somalie.

Le lendemain, le chimiquier Nipayia (pavillon panaméen, armateur grec), avec 19 marins à bord, était attaqué à 490 milles nautiques à l’Est de Mogadiscio, la capitale somalienne. « Cela semble être une nouvelle série d’attaques à l’Est des côtes de Somalie, et non plus dans le golfe d’Aden, où nous avions vu la majorité des attaques l’an dernier et depuis le début de 2009 », explique-t-on au sein de la marine américaine.

« un défi monumental »

Si l’extension de la zone d’action des pirates se confirme avec d’autres détournements, la menace constituerait « un défi monumental » pour les forces chargées de la lutte contre la piraterie. « A titre de comparaison géographique, le secteur impliqué au large de la côte de la Somalie, du Kenya et dans le golfe d’Aden, représente plus de 2 millions de kilomètres carrés. C’est environ quatre fois la taille de l’Etat américain du Texas, ou la taille de la Méditerranée et de la mer Rouge réunies ».

Pour surveiller une telle étendue maritime, les moyens aéronavals actuellement déployés par l’Europe (opération Atalante) ou les Etats-Unis et leurs alliés (CTF 151) ne seront bien évidemment pas suffisants.

On notera que les attaques de navires marchands ou de grandes unités de pêche au Sud de la Somalie ne sont pas une première. Plusieurs bateaux ont déjà été pris pour cible, comme le thonier français Drennec, en septembre dernier, ou le supertanker saoudien Sirius Star deux mois plus tard.

Les marines redoutent, néanmoins, que l’étroite surveillance dans le golfe d’Aden n’incite de plus en plus les pirates à tenter leur chance plus au Sud, là où les moyens navals sont bien moins efficaces. L’appât du gain est, de plus, bien plus fort aujourd’hui. De nombreux armateurs ont, en effet, détourné leurs navires. Une partie importante de la flotte marchande, qui passait auparavant par la mer Rouge et Suez, contournent désormais l’Afrique par le cap de Bonne Espérance. Or, si les porte-conteneurs, navires rapides avec d’importants francs bords, restent assez protégés, les tankers et vraquiers, plus lents et bas sur l’eau, sont des cibles de premier choix.

______________________________ 2 – Le Télégramme de Brest

Cargo norvégien capturé. L’équipage est indemne

L’équipage du Bow-Asir, chimiquier norvégien détourné jeudi par des pirates somaliens, est indemne, a annoncé cet après-midi son armateur, la compagnie Salhus Shipping.

“Le capitaine a précisé que l’équipage est au complet et que tout le monde va bien”, selon un communiqué de l’armateur, qui a eu un bref contact téléphonique samedi après-midi avec le capitaine norvégien du navire.

Le cargo, enregistré aux Bahamas et qui transporte 20.000 tonnes de produits chimiques avec un équipage de 27 hommes, a été pris d’assaut jeudi par 16 à 18 pirates à 250 milles nautiques (environ 460 kilomètres) à l’est de Kismayo, le grand port du sud de la Somalie.

Son équipage comprend 19 Philippins, cinq Polonais, un Russe, un Lituanien et un capitaine norvégien, selon Salhus Shipping.

_______________________________ 1 – XINHUA

Des bâtiments de guerre russes partent pour le Golfe d’Aden

Un groupe de bâtiments de guerre de la flotte du Pacifique russe pour les opérations anti-piraterie a quitté Vladivostok pour le Golfe d’Aden dimanche.

Le groupe comprend le contre-torpilleur amiral Panteleyev, un remorqueur de sauvetage et deux bateaux-citernes, selon le service des relations publiques de la flotte.

Le groupe remplacera une force dirigée par un chasseur de sous-marin, l’amiral Vinogradov, qui a rejoint l’opération anti-piraterie au large de la Somalie début janvier et qui a escorté 54 navires de 17 pays, a rapporté l’agnece Itar-Tass.

Le chasseur de sous-marin amiral Vinogradov et le bateau-citerne Boris Butoma ont effectué une visite officielle en Indonésie fin mars sur leur chemin de retour à Vladivostok.

Selon l’organisation maritime linternationale de l’ONU, quelque 120 attaques lancées par les pirates ont été enregistrées en 2008, avec 35 bateaux saisis et plus de 600 marins enlevés.