05/04/09 (B493) ALERTE ROUGE / Jean-Paul Noël Abdi : liberté provisoire, interdiction de sortie du territoire et obligation de pointer tous les jeudis au Tribunal.

Après une nuit de garde à vue à la Gendarmerie, Jean-Paul Noël Abdi, Président de la LDDH a été jugé ce matin en comparution immédiate au Tribunal de Djibouti. Il est ressorti libre du tribunal, mais avec un contrôle judiciaire.

On lui reproche “des injures envers la Cour”. Ce qui n’est pas le cas.

On se souvient que
Jean-Paul Noël Abdi s’était exprimé simplement sur le jugement du Père Sandro de Pretis, en estimant que les preuves présentées au Tribunal n’avaient pas de consistance et que le jugement semblait être “sur mesure” puisqu’il le condamnait à de la prison, dont une période de sursis, spécialement calculée au jour près, afin de justifier a posteriori des mois de détention préventive et arbitraire.

Le Tribunal a prononcé ce dimanche matin, la liberté conditionnelle pour injures envers la cours. Cette mesure est assortie d’une interdiction de sortie du territoire et de l’obligation de se présenter au Tribunal tous les jeudis “pour pointer”.

(A suivre)