19/04/09 (B495) Nouvelles de Somalie …. Adoption de la loi coranique. Des observateurs craignent un nouvel embrasement entre les différentes milices islamistes. (2 articles en Français)

________________________________ 2 – XINHUA (Chine)

Le parlement somalien approuve l’application de la loi islamique

Le parlement somalien a unanimement approuvé samedi l’application de la Charia, loi islamique, une des principales promesses du gouvernement et exigence des groupes armés de l’opposition.

“Les 343 parlementaires présents à la session ont voté en faveur de la motion et nous avons maintenant la loi islamique comme la loi du pays”, a déclaré Osman Elmi Boqore, vice-président du parlement somalien, après le vote à main levée.

Les groupes de l’opposition demandent depuis que la Charia devienne la loi unique en Somalie. Le gouvernement somalien a promis de l’introduire dans le pays ravagé par la guerre après sa formation au début de l’année.

Le nouveau gouvernement somalien est majoritairement constitué des Islamistes modérés. Son introduction de la Charia est considérée comme un événement capital pour la réconciliation nationale.

Le vote intervient en pleines tensions entre les Islamistes pro- gouvernementaux et les groupes radicaux après les assassinats des officiels du gouvernement et d’un commandant islamiste.

La session parlementaire somalienne a vu la participation d’éminents chefs religieux islamiques qui ont vivement recommandé au gouvernement d’accepter l’application de la loi islamique.

Les réactions des groupes armés de l’opposition à l’introduction de la loi islamique par le parlement somalien sont encore attendues.

Les commandants de l’opposition, particulièrement ceux du groupe radical les “Shebab”, avaient précédemment rejeté le projet des législateurs d’introduire l’application de la Charia comme une “conspiration contre les combattants islamistes et leur cause”.

________________________________ 1 – Mondial News (Paris)

La Somalie de nouveau au bord d’un conflit entre islamistes

La mort récente d’un député somalien et d’un commandant islamiste pro-gouvernemental a déclenché une guerre de propagande entre les islamistes modérés et les groupes radicaux, ce qui serait, aux yeux de certains analystes, un prélude à un majeur conflit entre islamistes.

Le ministre somalien de la Sécurité nationale Omar Hashi Aden a affirmé vendredi avoir reçu des informations selon lesquelles près de 100 jeunes hommes armés de pistolets venant du sud du pays auraient pénétré dans la capitale, Mogadiscio, et rejoint leurs camarades qui sont déjà là, dans le but d’assassiner les parlementaires et officiels du gouvernement.