21/04/09 (B495) Le journal de la Flibuste …. (4 articles en Français)

_______________________________ 4 – Romandie News avec AFP

Le jeune pirate somalien déféré devant la justice américaine mardi

Le jeune pirate somalien capturé par la marine américaine lors de la prise d’otage du capitaine du cargo Maersk Alabama et arrivé lundi aux Etats-Unis, devait être déféré mardi après-midi devant un tribunal à New York, a-t-on appris de source judiciaire.

Le jeune homme, identifié selon les sources comme Abdulwali Muse, Abduhl Wali-i-Musi ou Abdiweli Abdilkadir Muse, et qui serait âgé de 19 ans, devait comparaître devant un tribunal de New York à 15H00 locales (21H00 GMT).

Selon la presse américaine, il s’agit de la première personne poursuivie aux Etats-Unis pour des actes de piraterie depuis 100 ans.

Interrogé par téléphone par le service somalien de la radio Voice of America, le père du pirate a affirmé qu’il avait 16 ans, une donnée qui, si elle était confirmée, compliquerait la procédure et empêcherait de le juger en tant qu’adulte.

Le pirate est apparu très souriant sur les photos et les images diffusées à la télévision lors de son arrivée dans les locaux du FBI à New York.

Il portait un bandage à la main gauche en raison d’un coup de couteau infligé par un membre de l’équipage du Maersk Alabama lors de la lutte pour le contrôle du porte-conteneurs américain le 8 avril au large de la Somalie.

Une partie de l’équipage avait finalement repris le contrôle du bateau mais les pirates s’étaient enfuis en prenant en otage le capitaine Richard Phillips sur un canot de sauvetage.

Ce dernier a été libéré au bout de cinq jours par une opération commando de la marine américaine, au cours de laquelle le jeune pirate s’est rendu tandis que les trois autres pirates étaient tués.

C’est “quelqu’un qui n’a pas connu la faim chez lui, qui connaît la religion”, a dit son père, interviewé par Voice of America. A propos de “ce qui l’a conduit à prendre la mer (…), la seule explication que j’aie c’est qu’en raison de son jeune âge il a été entraîné dans des mauvaises actions”, a-t-il ajouté, assurant que son fils n’était “pas un garçon à problème”.

_______________________________ 3 – Mondial News

Piraterie en Somalie : Les pirates somaliens attaquent un autre navire et libère un navire togolais

Des pirates somaliens ont attaqué un navire battant pavillon maltais lundi, alors qu’un navire togolais qu’ils avaient détourné la semaine dernière aurait été libéré contre le versement d’une rançon.

Selon des informations parvenues à Nairobi, une douzaine de bandits des mers à bord de deux canots ont poursuivi le cargo libanais, MV Sea Horse, avant l’aube à une cinquantaine de kilomètres des côtes du Yémen dans le Golfe d’Aden.

_______________________________ 2 – AFP

Somalie: les pirates relâchent un chimiquier asiatique

Les pirates somaliens ont relâché mardi un chimiquier asiatique capturé cinq mois plus tôt mais détenaient toujours au moins 17 navires et près de 300 marins, leur regain d’activité ces dernières semaines ayant porté le nombre de leurs attaques à des niveaux records.

L’armada de la communauté internationale déployée dans la région a échoué à ce jour à sécuriser une des routes maritimes commerciales les plus fréquentées de la planète tandis que la Somalie plaide pour le financement de sa propre force navale.

Le chimiquier Stolt Strength et ses 23 membres d’équipage philippins, capturés le 10 novembre, ont été relâchés mardi par des pirates somaliens, a indiqué mardi le responsable de la branche kényane d’un programme d’assistance aux marins, Andrew Mwangura.

Tous les membres d’équipages sont sains et saufs et le navire faisait route mardi vers le port indien de Kandla, a précisé Andrew Mwangura.

“Nous n’avons pas tous les détails mais il a été libéré tôt ce matin. Nous pensons qu’une somme a été versée mais nous n’en connaissons pas le montant”, a-t-il déclaré.

Le tanker, dont les propriétaires seraient Japonais et Philippins, était récemment retenu à proximité du port d’Harardhere, un repaire de pirates situé à environ 450 km au nord de la capitale somalienne Mogadiscio.

L’affrêteur du navire, le norvégien Stolt-Nielsen spécialisé dans le transport de produits chimiques, a confirmé la libération du bateau dans un communiqué daté de Londres.

La capture du Stolt Strength est une des plus longues depuis que les pirates somaliens écument les eaux du golfe d’Aden et de l’océan Indien. Un remorqueur nigérian, le T/B Yenegoa Ocean et ses 11 membres d’équipage sont retenus captifs depuis huit mois et demi.

Au total, les pirates somaliens détiennent encore au moins 17 bateaux et près de 300 marins, selon l’ONG environnementaliste Ecoterra International, qui suit de près la piraterie somalienne.

Au moins 11 navires ont été capturés depuis début avril par les pirates armés de fusils d’assaut et lance-roquettes et qui opèrent à bord de petites embarcations rapides difficilement détectables par les radars.

Après un bref répit en janvier, les pirates ont profité de conditions météorologiques favorables pour lancer des attaques tous azimuts, de plus en plus éloignées des côtes somaliennes.

Selon de Bureau maritime international (BMI), les attaques de pirates au large de la Somalie ont décuplé au cours du premier trimestre 2009 par rapport à la même période de 2008, passant de 6 à 61.

“Dans la majorité des incidents, les assaillants étaient lourdement armés (…) La violences contre les équipages continue d’augmenter”, a souligné le BMI.

Devant les difficultés des puissances navales internationales à enrayer ce fléau, alors mêmes qu’elles ont déjoué des dizaines d’attaques et appréhendé quelque 200 pirates, le ministre somalien de la Planification et la coopération internationale a plaidé pour la création d’une flotte somalienne financée par la communauté internationale.

“La solution, c’est d’aider le gouvernement somalien à créer des forces navales pour faire face à ces opérations criminelles”, a déclaré Abderahmane Abdechakour dans une interview à la télévision américaine en arabe Alhurra.

La sénatrice démocrate Dianne Feinstein, présidente de la commission du Renseignement du Sénat américain, s’est elle prononcée lundi pour la présence d’équipes armées à bord des navires battant pavillon américain.


_______________________________ 1 – AFP

Piraterie: le gouvernement transitoire propose une flotte somalienne

Le meilleur moyen de lutter contre la piraterie au large de la Somalie est de créer une flotte somalienne financée par la communauté internationale, a déclaré lundi un ministre du gouvernement transitoire somalien sur une télévision américaine.

“La solution, c’est d’aider le gouvernement somalien à créer des forces navales pour faire face à ces opérations criminelles”, a déclaré Abderahmane Abdechakour, ministre somalien de la planification et la coopération internationale, dans une interview à la télévision américaine en arabe Alhurra.

“Ces forces navales ont besoin de formation et d’équipement pour mener à bien leurs opérations en mer afin de lutter contre la piraterie”, a-t-il ajouté.

Le ministre somalien a aussi appelé la communauté internationale à renforcer son aide au développement de la Somalie, pour s’attaquer à la racine du problème.

“L’autre problème c’est que ces jeunes gens qui se joignent aux pirates sont des chômeurs”, a-t-il expliqué. “La communauté internationale a dépensé des millions de dollars pour combattre la piraterie. Si elle consacrait 10% de ce qu’elle dépense en mer à aider le gouvernement somalien, elle serait en mesure de mettre un terme à ces opérations”.

Les eaux des côtes de Somalie, pays de la Corne de l’Afrique en guerre civile depuis 1991, sont considérées parmi les plus dangereuses du monde.

Plus de 150 pirates présumés ont été arrêtés dans le golfe d’Aden en 2008.

Les pirates y ont attaqué plus de 130 navires marchands en 2008, un chiffre en augmentation de plus de 200% par rapport à 2007, selon le Bureau maritime international.