21/04/09 (B495) Radio-Trottoir : le SDS aurait refusé à la famille de Mahdi Abdillahi, une autopsie pour connaître les causes de son décès. (Lecteur)

Selon des sources bien informées, le SDS aurait convoqué les notables du clan Rer Galan sous clan Odhagob, au lendemain de l’annonce du décès de Mahdi Abdillahi, afin de les informer qu’ils devraient se présenter au Tribunal, avant de pouvoir récupérer le corps du défunt.

Un juge dévoué au SDS se serait livré à un honteux chantage en ces termes (ce qui est tout à fait crédible, car le SDS pratique souvent de la même façon ) :

Si vous voulez récupèrer le corps pour procéder à l’enterrement, vous devez signer une décharge dans laquelle, vous reconnaissez :

que M Abdillahi est décédé de mort naturelle,
– que vous renoncez à réclamer le “prix du sang” au Gouvernement.


Le Colonel Omar Hassan Mattan, patron des RG, a été désigné par ses victimes, comme l’un des tortureurs au service de Guelleh. Il est soupçonné d’avoir supervisé les supplices d’un autre âge qui ont entrainé la mort de Mahdi Abdillahi . La caricature ci-dessus le représente avec l’insigne des bourreaux du régime.
Afin de récupérer le corps, les notables auraient été contraints de signer la décharge et la renonciation à recours et à demandes d’indemnisation.

Ce chantage confirmerait-il à l’évidence que la mort n’était pas naturelle ?

Sinon quel besoin aurait eu la SDS de faire signer aux notables une décharge de ce type ?

Ensuite son épouse aurait demandé à ce qu’une autopsie soit pratiquée à l’hôpital.

Le SDS a rejeté la demande et l’a informé que dans le cas où elle tarderait à faire enterrer le corps, ce seraient les services publics qui en seraient chargés.

Portera-t-elle plainte devant la Justice ? Il ne nous appartient pas ni d’avoir un conseil à donner, ni un avis à formuler sur ce point.

Nous renouvellons nos condoléances à son épouse, à sa famille et à ses proches.