14/05/08 (B498) La voix au chapitre : SUCCES INDISCUTABLE ! (par AÏNACHÉ)

Le deuxième séminaire de réflexion sur l’action gouvernementale s’est achevé avec un succès indiscutable, nous informe t’on sur tous les tons ! Le contraire nous aurait profondément surpris !

La première chose qui saute aux yeux c’est la fréquence de ce genre de manifestation.

Nous sommes emmenés à nous demander à priori pourquoi tous les 7 ans, et pourquoi cela coïncide chaque fois juste 2 ans avant l’élection présidentielle ?

Est ce un hasard ou une stratégie de mobilisation en préparation de la nouvelle échéance ?

L’essentiel que le tenant du pouvoir veut nous inculquer de grès ou de force : Ce séminaire est un succés……INDISCUTABLE.

Malheureusement, il y a beaucoup à dire ou à redire.

Comment peut on parler d’un séminaire de réflexion sur l’action gouvernementale, lorsque l’on constate que les intervenants et les participants sont tous membres du gouvernement ou fonctionnaires des différents ministères ?
Une assemblée où tous les membres participants sont d’accord avec l’organisateur, où le débat est bannis et aucune voix discordante n’est admise, ne peut pas être démocratique.

Les patriotes qui n’acceptent pas de vendre leurs âmes nous ont informés du déroulement de la semaine. Ils signalent que certains hauts fonctionnaires ont failli s’asphyxier en écoutant sans pouvoir réagir leurs ministres massacrer les discours qu’ils avaient préparés avec soin.

Quelques ministres ont été à la limite de l’évanouissement lors de leurs interventions.

Ils étaient tellement envahis de peur qu’ils devenaient pratiquement inaudibles.

Comment intervenir sereinement lorsqu’on se sent sous la surveillance de son mentor qui vous fusille avec le regard d’un policier soupçonneux.

Quelques fonctionnaires appelés à la rescousse, se sont vus dans l’obligation à la dernière minute de refaire l’exposé qu’ils avaient préparé depuis longtemps car ils ne faisaient pas suffisamment la gloire du président.

De jour en jour les discours des ministres se transformaient en éloge présidentiel.

C’était à qui enverrait le plus de fleurs à l’action et à la clairvoyance du président.

Le président se transformait en monsieur loyal dirigeant les différents numéros de son cirque, il faut reconnaître avec une minutie comme il le dit lui même …REMARQUABLE.

Coupant la parole à un intervenant, distribuant la parole à l’assistance, faisant semblant de haranguer un jeune qui aurait posé une mauvaise question et ainsi de suite.

Un animateur de foire professionnel n’aurait pas fait mieux.

Hélas ! Tout ça ne fut qu’un saupoudrage à nous faire prendre des vessies pour des lanternes
.
Imaginons un instant, si au lieu de ce cirque pompeusement appelé ”Séminaire de réflexion gouvernementale” le pouvoir organisait UNE CONCERTATION NATIONALE.

Elle pourrait réunir : le gouvernement, les partis politiques de la majorités et de l’opposition, les défenseurs de Droit de l’Homme et la société civile représentée équitablement par des associations répressantives afin de débattre librement de l’avenir de notre pays,

Cela aurait du panache, le pouvoir serait dans son rôle et ferait une action historique.

On peut rêver !

Les medias locaux qui s’enflamment pour un séminaire mascarade auraient alors une raison valable de rendre compte objectivement d’une concertation nationale et de surcroît démocratique

Ça ne peut pas se passer comme ça ….sous IOG !

AÏNACHÉ
Le 13 mai 2009