19/05/09 (B499) 10 années de mensonges et de dégringolade de l’économie, des libertés et des services publics (N°1). Roger Picon a préparé une série de dessins … (ARDHD)

Roger Picon a tenu à contribuer, à sa façon redoutable, à la commémoration des dix années de règne (*) d’IOG et de présenter un bilan en dessin.

Nous allons publier progressivement tous les dessins qu’il prépare et qui illustrent parfaitement tous les succès négatifs (**) enregistrés par la République de Djibouti depuis dix années.

1 – Caricatures par Roger Picon
2

(*) Depuis longtemps, nous parlions du règne de Guelleh … Selon un dictionnaire, le règne est “La manière de régner, la durée pendant laquelle un monarque, une dynastie règne ; la période historique correspondante.”

Précisons que c’est le nouveau membre éminent de l’Ordre des Brosses à reluire, Ougoureh Kifleh, ministre de la Défense, qui a lui-même officialisé le mot règne dans l’introduction de son allocution publique et télé-retransmise, lors du séminaire gouvernemental. Vous pouvez la réécouter sur le site.

Il considérait donc officiellement que Guelleh était un monarque. Les seules limites au règne d’un monarque sont sa disparition ou son abdication … Voilà amplement de quoi justifier le projet de modification de la constitution, qui ne sera qu’une simple formalité pour “coller” à la réalité ??? N’est-ce pas

(**) Dans le nouveau langage “politiquement correct”, on ne doit plus empoyer de formules négatives. Christine Lagarde, ministre française des finances ne parle jamais de “décroissance”, mais de “croissance négative”. Pour être à la mode, nous ne parlerons pas des “échecs” de Guelleh, mais de ses “succès négatifs”…