01/06/09 (B501) 10 années de mensonges et de dégringolade de l’économie, des libertés et des services publics : quand IOG est en difficulté sur les plans soit intérieur, soit international, il suscite des événnements pour détourner l’attention et tenter de ressouder le peuple derrière lui (explosions en ville, ingérance étrangère, ..) ! (N°10 – ARDHD avec la complicité de Roger Picon)

A chaque fois que Guelleh est en grande difficulté, soit sur le plan intérieur, soit sur le plan international, il se passe quelque chose.

Il y a eu beaucoup d’attentats à Djibouti, curieux ?

Deux ont particulièrement marqué les esprits : celui de l’Historil et celui du Café de Paris. Mais il y en a eu beaucoup d’autres, qui n’ont pas fait officiellement de victimes : par exemple, à la gare, récemment, près d’un super-marché, sur la voie de chemin de fer, à l’époque où le train fonctionnait encore entre Djibouti et Addis Abeba.

Il y a un an, Guelleh a franchi une étape, mais en jouant dangereusement avec le feu. Des centaines de militaires sont morts au combat, ou ont été blessés, fait prisonniers ou comptabilisés comme “disparus”. Guelleh a une lourde responsabilité dans les combats contre l’Erythrée à Ras Doumeira. Soyons honnête, il est probable que l’Erythrée n’attendait qu’une occasion … et Guelleh a du la lui donner en manquant à une parole donnée …

Ce jeu est hyper dangereux.

L’armée érythréenne est l’une des plus nombreuses d’Afrique. En un an de “guerre froide” ou de “drôle de guerre”, les Erythréens ont pu masser des moyens considérables à Ras Doumeira, aidés ou non par l’Iran. Les forces armées de Djibouti, seules, n’auraient pas la capacité de résister à une opération “éclair” conduite par l’Erythrée.

Certes sur place, il y a les forces françaises et américaines, mais deux questions cruciales se posent, en cas d’attaque érythréenne :
– US et Français auraient-ils envie de croiser le fer avec l’Erythrée dans des combats redoutables ?
– US et Français disposent-ils sur place de moyens et d’un nombre d’hommes suffisant pour tenir les Erythréens en échec ?

Les motivations érythréennes ne sont pas limpides, mais certainement complexes ..

D’abord, l’Erythrée est toujours à l’affut d’actions qui pourraient contrer son adversaire permanent, l’Ethiopie. Envoie-t-elle armes, munitions et fonds aux insurgés islamistes de Mogadiscio ? Tout le monde ou presque, le dit ..

Ensuite, s’il lui arrivait d’occuper le port de Djibouti, l’Erythrée ne serait certainement pas mécontente de tenir les deux extrêmités de la corde qui pourrait étrangler l’Ethiopie, faute pour elle d’avoir un accès à la mer.

Et dans toute cette confusion, quel rôle joue Guelleh ?

D’abord et en premier lieu, son rôle, cest à dire le sien, uniquement celui qui favorise ses intérêts personnels, même au détriment de l’intérêt collectif d’une nation qu’il prétend gouverner pour la faire progresser …

Guelleh est le roi du double jeu.

Alors on peut tout imaginer : sourires par devant aux Ethiopiens, aux Américains, aux Français, aux Erythréens, … et coups de pied par derrière aux ??? (mais les mêmes voyons ..!)

21 – Caricatures Roger Picon

22