12/07/09 (B507) Nouvelles de Somalie (3 articles en Français)

______________________________ 3 – Casafree (Maroc)

Somalie : 15 morts et 43 blessés dans les combats à Mogadiscio

15 personnes ont été tuées et 43 autres blessées samedi dans de violents combats opposant les rebelles islamistes aux forces gouvernementales somaliennes à Mogadiscio, selon un responsable somalien.

Nur Hassan Ali, chef de sécurité de l’administration de Mogadiscio, a été tué dans les combats au nord Mogadiscio, a déclaré à l’agence Chine Nouvelle le maire adjoint de Mogadiscio.

Ali Muse, un responsable des services d’ambulance, a dit que 15 personnes, pour la plupart des civils, ont trouvé la mort samedi dans les combats qui se déroulaient autour du siège du Parlement de transition dans la capitale somalienne.

Selon lui, le principal hôpital de Mogadiscio a reçu 43 blessés.

______________________________ 1 – L’Express avec Reuters

Vingt morts dans des affrontements à Mogadiscio

Vingt personnes, dont un officier de police et un combattant étranger, ont trouvé la mort samedi dans des affrontements entre rebelles islamistes et forces somaliennes, rapportent des témoins.

Des habitants fuyant les combats dans Mogadiscio. Vingt personnes, dont un officier de police et un combattant étranger, ont trouvé la mort samedi dans des affrontements entre rebelles islamistes et forces somaliennes dans la capitale, selon des témoins. (Reuters/Omar Faruk)

Les combats, au mortier et à la mitrailleuse, se sont déroulés dans des quartiers du nord de Mogadiscio tenus par les insurgés, où les troupes gouvernementales ont tenté de prendre position.

“Les rues sont effrayantes et une odeur de sang y flotte”, a rapporté un ambulancier interrogé par Reuters.

Le directeur des services de sécurité de la capitale compte parmi les tués, selon un représentant de la police. Les autorités ont en outre montré à la presse le corps de ce qu’elles présentent comme un volontaire afghan venu combattre dans les rangs du Hizbul Islam, mouvement dirigé par le cheikh Hassan Dahir Aweys qui fédère plusieurs groupes islamistes.

“Il s’agit d’un haut responsable militaire afghan des forces hostiles à la paix qui combattent le gouvernement. Il a son passeport. Nous en avons capturé d’autres du Pakistan, d’Afghanistan et du Yémen et nous les montrerons bientôt”, a déclaré un porte-parole militaire.

Les miliciens islamistes d’Al Chabaab et leurs alliés contrôlent une grande partie du sud et du centre de la Somalie ainsi que la plupart des quartiers de Mogadiscio.

En cas de renversement du gouvernement somalien, les pays occidentaux redoutent de voir le pays se transformer en havre pour les extrémistes islamiques et déstabiliser la région.

_____________________________ 1 – France 24 avec AFP

Nouveaux combats meurtriers à Mogadiscio

De nouveaux affrontements entre rebelles islamistes et troupes somaliennes ont fait au moins 10 morts dans les quartiers nord de la capitale Mogadisco. Les islamistes ont lancé le 7 mai dernier une offensive visant à renverser le président.

Au moins 10 personnes, pour la plupart des combattants, ont été tuées samedi dans des affrontements opposant les insurgés somaliens aux forces gouvernementales dans le nord de Mogadiscio, a-t-on appris de sources policière et hospitalière.

“Les combats ont fait plus de 10 morts jusqu’à présent mais la plupart d’entre eux sont des combattants”, a déclaré à l’AFP un responsable policier, Abdulahi Duale.

Les combats ont éclaté samedi matin dans le quartier de Manbolyo lorsque des insurgés islamistes radicaux ont attaqué une position des forces gouvernementales.

“Nos forces sont toujours en position défensive et nous avons tué de nombreux terroristes”, a ajouté M. Duale.

“Nous avons vu environ 11 personnes tuées dans les combats de ce (samedi) matin et les ambulances ont transporté jusqu’à présent 37 blessés dans les hôpitaux”, a rapporté à l’AFP le chef du service des ambulanciers de Mogadiscio, Ali Muse.

Selon plusieurs sources, un haut responsable militaire du gouvernement a trouvé la mort dans ces combats, une information qui n’a pas été confirmée par les autorités.

Par ailleurs, le corps d’un combattant étranger présumé, tué dans les combats de samedi selon les autorités, a été montré à la presse par le porte-parole des forces gouvernementales, Farhan Mohamed Arsanyo.

“Cet homme était le commandant des terroristes (à Mogadiscio) en lutte contre le gouvernement. C’était un ressortissant afghan et il a été tué dans le district de Karan (nord de la capitale) ce matin”, a déclaré Farhan Mohamed Arsanyo lors d’une conférence de presse.

“Nous avons également capturé neuf d’entre eux vivants et nous les montrerons aux médias”, a-t-il ajouté.

“Ces allégations sont complètement fausses mais je peux vous confirmer que nous avons tué leurs responsables, y compris leurs commandants au combat”, a réagi un commandant de la milice Hezb al-Islamiya (Parti islamique).

Les islamistes extrémistes des shebab et la milice Hezb al-Islamiya ont lancé depuis le 7 mai une violente offensive contre le gouvernement du président Sharif Cheikh Ahmed.

En mai, les shebab avaient admis que des combattants étrangers étaient engagés à leurs côtés dans Mogadiscio.