14/07/09 (B507) 16ème anniversaire de l’installation des réfugiés djiboutiens en Ethiopie. Une employée éthiopienne du bureau du HCR d’Addis fait-elle la pluie et le beau temps sur place ??? (Lecteur)

D’abord un grand merci à l’équipe de l’ARDHD pour vos combats que nous suivons et que nous apprécions et un grand merci, si vous acceptez de publier mon message.
______________________________________

Selon plusieurs témoignages que j’ai pu obtenir, une simple employée éthiopienne du UN HCR, Mlle N… (*), se permettrait de faire “la pluie et le beau temps” dans le bureau d’Addis.

C’est elle qui aurait l’autorité (ou qui la prendrait) pour accèlèrer les dossiers de réinstallation ou les bloquer, pour accueillir les réfugiés ou les mettre à la porte avec arrogance.

Je demande à l’équipe de l’ARDHD, qui a toujours suivi la situation de mes soeurs et de mes frères, réfugiés en Ethiopie, de prendre contact avec le UN HCR, pour :

  • mettre un terme aux agissements inopportuns de cette personne,
  • accélérer la finalisation des premiers dossiers de réinstallation,
  • réaliser concrétement les promesses qui ont été faites à une vingtaine de familles, dont la procédure de réinstallation aurait déjà du être finalisée en fin d’année 2008

(*) Selon des rumeurs qui circulent au sein de la communauté djiboutienne d’Addis Abeba, cette employée aurait travaillé avant pour le compte de l’ARRA (organisation éthiopienne en charge des réfugiés) et elle pourrait toujours entretenir des contacts étroits avec cette organisation, dont elle pourrait appliquer les instructions.

Il ne serait pas surprenant que la diplomatie djiboutienne ait fait demander à l’ARRA, de bloquer les dossiers des réfugiés djiboutiens, à titre de vengeance.