(B506) AFP / Somalie: un journaliste tué à Mogadiscio, selon RSF

Un journaliste somalien travaillant pour une station de radio de Mogadiscio a été assassiné samedi par des hommes armés, a annoncé Reporters sans frontières (RSF) qui s’est déclarée “révoltée”.

“RSF est révoltée par l’assassinat de Mohamud Mohamed Yusuf, présentateur de la station privée d’informations Radio Holy Quran, dans la capitale somalienne”, est-il indiqué dans le texte de l’ONG de défense de la presse.

“Le 4 juillet 2009 dans la matinée, des hommes armés ont tiré sur Mohamud Mohamed Yusuf, connu sous le pseudo de Ninile, alors qu’il se rendait dans les quartiers nord pour recueillir des informations sur les combats actuels”, a expliqué RSF.

“Blessé à l’estomac, le journaliste a agonisé pendant trois heures le long d’une route. Enfin, les tueurs tiraient sur toute personne qui tentait de lui venir en aide”, est-il précisé dans le communiqué.

M. Yusuf, 22 ans selon RSF, est “le second journaliste de cette radio à être tué dans la capitale. Son collègue Nur Muse Hussein était décédé en mai dernier des suites de ses blessures”.

RSF appelle les parties au conflit somalien et les groupes armés qui se battent quotidiennement pour le contrôle de la capitale, à ne pas s’en prendre aux civils ni aux journalistes.

“Le chaos qui règne à Mogadiscio et la barbarie de certains groupes armés placent les journalistes somaliens dans une situation d’extrême vulnérabilité”, ajoute l’ONG basée à Paris rappelant que “six journalistes ont été tués depuis le début de l’année 2009” en Somalie.

“La Somalie est, de loin, le pays le plus dangereux pour les professionnels des médias. Nous appelons toutes les parties à enfin respecter les Conventions de Genève qui protégent les civils, notamment les journalistes, en zones de conflit”, lit-on dans ce texte.