09/08/09 (B511)  Selon un article de LOI qui nous a été signalé spécifiquement par un lecteur, “La Guerre des nerfs a déjà commencé à Djibouti”

Selon la thèse développée par LOI (Afrique intelligence), une “certaine nervosité” se serait emparée du couple présidentiel, à la veille de faire modifier la constitution pour pourvoir briguer un troisième mandat.

Les arrestations se sont multipliées, en particulier au sein des artistes qui sont critiques. Non seulement celle de la chanteuse Nima Djama Miguil, que le site de l’ARDHD ne manque pas d’évoquer, mais aussi celle du “poète Ahmed Darar Robleh, dit Arsanyo“, qui a été condamné le 19 juillet, comme Nima à six mois d’emprisonnement.

Le site de LOI pense que cette nouvelle condamnation a un rapport avec l’appartenance tribale du poète qui le rend proche d’Abdourahman Boreh. Le site reprend la liste des licenciements dans les média gouvernementaux, dont l’ARDHD s’est fait l’écho : le directeur de publication de La Nation, puis le directeur de la RTD qui a tenté de résister et qui à été emmené menotté par la Police et sous bonne garde (déjà publié sur le site de l’ARDHD).

Yacin Elmi Bouh a bien tenté un barroud d’honneur, mais en vain …

Mais ce que redoute par-dessus tout le régime, c’est la résistance Afar qui pourrait recevoir une aide érythréenne et redevenir dangereuse …

Article payant et recommandé à lire en intégralité sur le site de LOI