21/09/09 (B517) Radio-Trottoir. Les Abus de l’EDD sur ordre de l’Hyène repue.

Hier, après la prière de midi, un cousin est venu m’inviter à me rendre chez lui à Haramous.

J’ai passé un après-midi agréable à khater et à discuter entre même famille.

Le soir venu, j’ai constaté qu’il n’avait pas l’électricité en le voyant allumer son groupe électrogène.

Je me suis mis à critiquer l’EDD pensant qu’il s’agissait encore des pannes courantes depuis la maladie récurrente de notre cousin Djama Ali Guelleh qui nécessite des voyages réguliers vers les Etats-Unis afin de se payer à chaque fois et aux frais de l’EDD une dizaine de jours de soins intensifs dans une clinique hyper chère de la Californie. Non il ne s’agit pas de çà.

L’Hyène repue en veut aux Mamassans, surtout dès qu’il apprend que des Mamassans critiquent ouvertement leur cousin IOG. Avant même de vérifier si notre cousin est d’accord, il fonce sur tout Mamassan qui bouge.

C’est ainsi, que mon cousin me donna lecture de la lettre, que l’Hyène repue, Elmi Obsieh Wais a adressé, en qualité de Ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme, de l’Environnement et de l’Aménagement du Territoire, au Directeur Général de l’Electricité de Djibouti.

Cette lettre datée du 3 septembre 2009 numérotée 270/MHUEAT n’a été enregistrée que le 6 septembre (soit trois jours après, ce qui est un record en cette période du Ramadan) sous le numéro 2270 à la Direction Générale de l’EDD avec pour ampliation le Premier Ministre, le DHU, la Mairie et la Police nationale.

Les points de cette lettre sont :

« Objet : Résiliation des branchements électriques et des compteurs dits « de chantier» réalisés dans des constructions illégales.

Monsieur le Directeur Général,

Conformément à la réunion du 19 août 2009 présidée par Son Excellence, le Premier Ministre, je vous fais parvenir le tableau des constructions illégales, qui doivent faire l’objet de résiliation des branchements électriques et des compteurs dits « de chantier».

Ces constructions sont au nombre de 26 (liste jointe). Les services de la Direction de l’Habitat et de l’Urbanisme sont à votre disposition pour un déplacement conjoint à une date que vous conviendrez avec ces derniers.

En outre mes services continuent le recensement de ces constructions et nous vous ferons parvenir d’autres listes au fur et à mesure que nous l’arrêterons. »

Mon cousin d’ajouter que certains logements étaient déjà loués à des « blancs » et que ces derniers n’en revenaient pas de ces méthodes expéditives de coupure de compteur régulièrement déclaré à leur nom, alors qu’ils payaient régulièrement leurs factures d’EDD. Et dire que c’est IOG qui avait encouragé bon nombre de ces « cousins et amis » à venir investir à Haramous.

Mon cousin s’est refusé à donner les noms tant que personne ne portera plainte pour Abus de Pouvoir. Après Borreh à qui d’autre encore le tour.

Grâce au groupe, à l’heure des nouvelles, j’ai pu regarder la télévision et je ne m’attendais vraiment pas à voir IOG prier en plein air devant son ancien sanctuaire de sécurité lorsqu’il était Chef de Cabinet de Gouled.

Avait-il reçu, au préalable, des assurances pour sa sécurité peronnelle, de la part de ses anciens amis les “Talibans” ?

Un Contrôleur technique de l’Urbanisme.