15/10/09 (B520) Point de vue par un lecteur.

___________________________ Note de l’ARDHD

Depuis l’affaire du procès en diffamation qui nous avait été intenté par le Général Zakaria, l’ARDHD avait décidé de ne plus communiquer sur le MRD ni sur son Président.

De plus, il n’appartient pas à notre association de donner des conseils individualisés aux formations politiques de l’opposition, car nous ne sommes pas légitimes pour le faire.

Exceptionnellement, nous avons accepté de publier, à sa demande, ce point de vue d’un lecteur vivant au Canada, qui souhaite faire passer un message. Ce message pourra-t-il être entendu et bien utilisé ? Nous n’avons pas la réponse.

Ce sera la seule publication sur ce sujet que nous mettrons en ligne.

___________________________________ Point de vue d’un lecteur.

Comme vos lecteurs le savent certainement, D.A.F. (Daher Ahmed Farah, président de MRD) viendra à Ottawa au Canada dans une semaine pour y séjourner pendant 10 jours.

Mais déjà cette visite désintéresse et/ou divise les Djiboutiens vivant à Ottawa.

Pourquoi ?


Le slogan choisi pour cette visite est “Oui, on peut faire le changement ensemble”. Le probleme avec ce slogan, c’est que pour être crédiable, le parti MRD devrait effectuer en interne des changements profonds et urgents. C’est à dire qu’il devrait reconstruire, à partir d’une vision claire et partagée, un programme et une politique et cesser de donner l’image d’un parti appartenant à une tribu (Fourlaba) …



A mon avis, c’est un parti qui aurait un potentiel, qui pourrait attirer des jeunes intellectuels (elles), des donateurs potentiels, bref, si les dirigeants actuels le voulaient, un parti qui pourrait relancer l’espoir (Djibouti-unie, Djibouti qui inclut et non Djibouti qui exclut ses enfants)

  

En tout cas,  à Ottawa (dans les universités où DAF va s’exprimer), il devra répondre à beaucoup de questions qui sont sans réponses aujourd’hui.

Telles que, DAF est-il remplaçable ?
Quand (son mandat) ?
Qui est son numéro 2 ?
Pourquoi ?
Combien des femmes occupent des postes clés dans son parti ? etc ….   



DAF devra parler différemment à Ottawa ….