28/11/09 (B527) Le Journal de la Flibuste (1 article en Français)

_______________________ 1 – Romandie News (Ch) avec AFP

L’Ariana toujours captif, les pirates rejettent la faute sur le propriétaire

Les pirates somaliens qui détiennent depuis plus de six mois un cargo grec, le MV Ariana et son équipage ukrainien, ont admis vendredi ne pas l’avoir libéré contrairement à ce qu’ils affirmaient jeudi, en faisant porter la responsabilité sur le propriétaire du navire.

“Les propriétaires de l’Ariana ne négocient pas avec nous de bonne foi. Ils changent parfois d’avis, (allant) à l’encontre des accords passés”, a déclaré Abdu Farah, un des pirates de l’Ariana, joint au téléphone par l’AFP.

Jeudi, les pirates retenant le cargo avaient annoncé avoir libéré le navire après la conclusion d’un accord sur une rançon de 3,7 millions de dollars. Le propriétaire de l’Ariana, Spyros Minas, directeur de la compagnie All Ocean Shipping basée à Athènes, avait toutefois catégoriquement démenti l’information, affirmant qu’aucune rançon n’avait été versée.

“Les pirates nous demandent beaucoup d’argent, nous sommes prêts à négocier, mais à condition de trouver des interlocuteurs stables”, avait déclaré M. Minas.

De son côté, le ministère ukrainien des Affaires étrangères avait indiqué ne pas avoir de confirmation de la libération du navire.

Hashi Ahmed, un autre membre du groupe de pirates, a également critiqué vendredi les volte-face du propriétaire dans les négociations.

“Nous pensions que l’affaire était terminée (jeudi) et tout le monde était ravi lorsque l’accord a été conclu, mais la situation change tout le temps parce que les propriétaires de l’Ariana ne veulent pas négocier avec nous honnêtement”, a-t-il assuré au téléphone, depuis le village côtier d’Harardhere, un repaire de pirates à 300 km au nord de Mogadiscio.

Les pirates ont précisé qu’ils entendaient initialement récupérer 3,5 millions de dollars pour eux et distribuer les 200.000 restants aux médiateurs somaliens impliqués dans les négociations.

L’Ariana a été capturé le 2 mai dans l’océan Indien, à 250 milles au sud-ouest des Seychelles, chargé de 10.000 tonnes de soja en route vers le Moyen-Orient.