28/02/10 (B540) Le Journal de la Flibuste. Déstockage contre rançons ! (3 articles en Français)

___________________________ 3 – L’Alsace

Somalie : des pirates obtiennent une rançon pour un cargo grec

Une rançon a été payée à des pirates somaliens pour qu’ils relâchent un cargo grec et son équipage de dix neuf marins qu’ils retiennent au large des Seychelles, a indiqué samedi à Bruxelles la mission navale européenne dans la région.

«Le largage d’une rançon a été effectué avec succès pour obtenir la fin du détournement du cargo grec battant pavillon panaméen +Navios Apollon+,» a indiqué la force navale anti-piraterie de l’UE NAVFOR dans un communiqué.

Le capitaine du navire est grec et son équipage philippin.

Des pirates somaliens utilisant des embarcations rapides avaient capturé le cargo en décembre dernier alors qu’il faisait route vers la Thaïlande.

Selon le porte-parole de NAVFOR, le commandant John Harbour, cela prend normalement 24 heures aux pirates pour libérer un bateau et son équipage «après que l’argent a été compté».

Il s’agissait de la seconde rançon larguée pour la libération d’un navire en deux jours, prouvant ainsi le dilemme dans lequel se trouvent gouvernements et compagnies entre le souci de récupérer bateaux et équipages et la peur d’encourager encore plus les actes de piraterie.

Le montant de ces rançons pas été révélé.

Presque immédiatement après le versement de la première rançon, un chimiquier indonésien battant pavillon de Singapour, le Pramoni, et son équipage de 24 marins avaient été relâchés par les pirates, a indiqué à l’AFP John Harbour.

Vendredi NAVFOR avait indiqué que les pirates qui retenaient depuis début janvier le chimiquier avaient reçu une rançon du propriétaire, ouvrant la voie à sa libération rapide.

Le navire d’un capacité de 20.000 tonnes avait été capturé le 1er janvier dans le golfe d’Aden alors qu’il faisait route vers le port de Kandla en Inde.

___________________ 2 – La Tribune de Genève avec AFP

Somalie: un navire indonésien capturé en cours de libération

Des pirates somaliens détenant depuis début janvier un navire chimiquier indonésien avec 24 membres d’équipage à bord ont reçu vendredi une rançon du propriétaire, ce qui ouvre la voie à sa libération rapide, a indiqué la force navale anti-piraterie de l’UE.

Des pirates somaliens détenant depuis début janvier un navire chimiquier indonésien avec 24 membres d’équipage à bord ont reçu vendredi une rançon du propriétaire, ce qui ouvre la voie à sa libération rapide, a indiqué la force navale anti-piraterie de l’UE.

“Une rançon a été lâchée” sur le bateau, le Pramoni, battant pavillon de Singapour, a indiqué le porte-parole de la force de l’UE, John Harbour.

“Il faut entre 12 et 24 heures ensuite pour que le navire soit libéré”, une fois que l’argent a été compté par les pirates, a-t-il ajouté.

“Les pirates ont déjà accepté de libérer le navire après avoir reçu une rançon de 3,7 millions de dollars, je pense qu’ils vont quitter le bord ce soir ou demain”, a confirmé par téléphone Abdi Yare, un pirate basé à Harardere, village côtier du centre de la Somalie.

“Ils ont reçu la rançon aujourd’hui (vendredi)”, a confirmé un autre pirate, Hasan Abdulle, également interrogé au téléphone à Harardere depuis Mogadiscio.

Le navire d’un capacité de 20.000 tonnes avait été capturé le 1er janvier dans le golfe d’Aden alors qu’il faisait route vers le port de Kandla en Inde. Il se trouve actuellement ancré près du port somalien de Eyl, selon le porte-parole.

L’équipage est composé de 24 personnes: 17 Indonésiens, cinq Chinois, un Nigérian et un Vietnamien.

________________________ 1 – Le Figaro avec AFP

Somalie: un navire libéré

Des pirates somaliens détenant depuis début janvier un navire chimiquier indonésien avec 24 membres d’équipage à bord ont reçu vendredi une rançon du propriétaire, ce qui ouvre la voie à sa libération rapide, a indiqué la force navale anti-piraterie de l’UE.

“Une rançon a été lâchée” sur le bateau, le Pramoni, battant pavillon de Singapour, a indiqué le porte-parole de la force de l’UE, John Harbour.

“Il faut entre 12 et 24 heures ensuite pour que le navire soit libéré”, une fois que l’argent a été compté par les pirates, a-t-il ajouté.

Le navire d’un capacité de 20.000 tonnes avait été capturé le 1er janvier dans le golfe d’Aden alors qu’il faisait route vers le port de Kandla en Inde. Il se trouve actuellement ancré près du port somalien de Eyl, selon le porte-parole.

L’équipage est composé de 24 personnes: 17 Indonésiens, cinq Chinois, un Nigérian et un Vietnamien.