15/03/10 (B542) Yémen Express (3 articles en Français)

_____________________________ 3 – CRI (Chine) avec XINHUA

Yémen : raid aérien contre les cachettes d’Al-Aaïda

L’aviation yéménite a lancé un raid aérien dimanche sur les cachettes présumées des militants d’Al-Gaï da dans la province d’Abyan (sud), ont affirmé des sources de sé curité et des témoins.

Selon des sources de sécurité, l’attaque visait une cachette qui abriterait un camp de militants d’Al-Qaïda.

Des témoins ont indiqué avoir entendu des explosions dans la ré gion d’Al-Qashabir, dans le district de Modia.

Le ministère yéménie de la Défense a déclaré dans un communiqué que deux militants d’Al-Qaïda avaient été tués dans cette opé ration et que plusieurs autres avaient été blessés.

Selon une source du ministère yéménite de l’Intérieur qui a affirmé à Xinhua sous couvert d’anonymat, une unité antiterroriste a été dépêché dans la région pour identifier les militants tués.

_____________________________ 2 – AFP

Yémen : deux chefs d’Al-Qaïda tués dans un raid aérien

Deux chefs d’Al-Qaïda ont été tués dans un raid de l’aviation du Yémen sur une “cellule terroriste” dans le sud-est du pays, a annoncé dans la nuit de dimanche à lundi le ministère yéménite de la Défense.

“Nos forces aériennes ont effectué dimanche soir un raid contre des éléments terroristes qui planifiaient des attentats contre des installations vitales”, indique un communiqué mis en ligne sur le site du ministère de la Défense.

“Deux chefs d’Al-Qaïda ont été tués” au cours de ce raid, ajoute le communiqué, sans donner leurs noms.

Le communiqué n’a pas précisé la nature de ces “installations vitales”, mais le raid a visé la région de Moudia (480 km au sud-est de Sanaa), dans la province d’Abyane, proche de la province pétrolière de Chabwa.

Selon des sources du ministère de la Défense, le raid a fait d’autres morts parmi les éléments visés, outre les deux chefs mentionnés par le communiqué.

Les autorités yéménites sont passées à l’offensive depuis le mois de décembre contre les membres d’Al-Qaïda, qui a revendiqué des attentats contre les missions diplomatiques, les installations pétrolières et les touristes étrangers au Yémen.

Mais il s’agit du premier raid de l’aviation annoncé depuis le 20 janvier, lorsque l’aviation yéménite avait annoncé avoir bombardé la maison d’un chef présumé d’Al-Qaïda dans la province de Marib (170 km à l’est de Sanaa).

Le Washington Post avait affirmé fin janvier que des militaires et des agents du renseignement américains étaient étroitement impliqués dans les opérations secrètes menées contre Al-Qaïda au Yémen, préparant les missions et fournissant armes et munitions.

_______________ 1 – Quotidien du Peuple (Chine) avec XINHUA

Les Etats-Unis examinent le dossier du terroriste présumé arrêté au Yémen

Les enquêteurs américains ont affirmé vendredi qu’ils examinaient minutieusement le dossier du terroriste présumé arrêté au Yémen, les éléments de preuve démontrant que l’homme avait travaillé dans plusieurs centrales nucléaires aux Etats-Unis.

Le suspect, l’Américain Sharif Mobley, a été arrêté dans le cadre d’un coup de filet antiterroriste, ont affirmé les autorités yéménites. Il est soupçonné d’avoir des liens avec Al-Qaïda.

La Commission de régulation nucléaire américaine a confirmé vendredi aux médias que Mobley avait travaillé entre 2002 et 2008 pour des contractants recrutés par cinq centrales nucléaires au Maryland, au New Jersey et en Pensylvanie. Il travaillait en tant que simple employé principalement chargé du travail de maintenance.

Les médias locaux ont cité, sans révéler leurs identités, des responsables américains affirmant que les enquêteurs cherchaient à savoir si Mobley avait eu accès à du matériel ou à des informations cruciales.

Mobley, 26 ans, d’origine somalienne, est né à Buena, au New Jersey. Après son arrestation par les autorités yéménites, il s’est plaint d’être malade, et a été amené dans un hôpital à Sanaa en fin de semaine dernier, où il a dérobé un pistolet aux gardes : une fusillade s’est ensuivie.

Il a été repris par la suite. Un garde a été abattu et un autre blessé.