17/03/10 (B542) Yémen Express (4 articles en Français)

_______________________ 4 – Romandie News (CH) avec AFP

Yémen/nord: les rebelles libèrent leurs 178 prisonniers

Les rebelles zaïdites ont libéré mardi soir tous leurs prisonniers civils et militaires, au nombre de 178, a déclaré à l’AFP un médiateur chargé de surveiller l’application du cessez-le-feu avec l’armée dans le nord du Yémen.

La rébellion conduite par Abdel Malek al-Houthi “nous a remis à Saada 178 prisonniers, des officiers, des soldats et des civils, qui seront conduits à Sanaa”, a affirmé Ali Nasser Qercha, l’un des principaux médiateurs, indiquant que les rebelles ne détenaient plus de prisonniers.

Il a ajouté que les rebelles avaient effectué ce geste “en échange de promesses du président” Ali Abdallah Saleh de libérer les membres de la rébellion détenus à Sanaa, dont il n’a pas précisé le nombre.

Plus tôt dans la journée, les rebelles avaient promis de libérer les soldats qu’ils détenaient dans “les 48 heures”, et affirmé se conformer aux termes du cessez-le-feu qui a mis fin le 12 février à six mois de combats dans le nord du pays.

“Les soldats prisonniers seront libérés dans les 48 heures et nous nous attendons à ce que nos prisonniers soient libérés en retour”, avait déclaré à l’AFP leur porte-parole, Mohammad Abdel Salam.

Les autorités yéménites avaient auparavant accusé les rebelles de ne pas se conformer aux termes du cessez-le-feu, et notamment de refuser “de remettre aux autorités les mines retirées de certaines zones”, de “reprendre le contrôle de certains secteurs peu après les avoir évacués” et “d’ériger de nouveaux barrages” armés.

En vertu des termes de la trêve, les rebelles devaient satisfaire à six demandes des autorités: “observer un cessez-le-feu, ouvrir les routes, déminer et évacuer les hauteurs”, “se retirer des bâtiments publics”, “restituer les biens publics et les armes saisies”, “libérer les détenus civils et militaires, y compris les Saoudiens”, “respecter la loi et la Constitution” et “ne plus agresser” l’Arabie saoudite.

De nouveaux combats entre l’armée et les rebelles zaïdites, issus d’une branche du chiisme, avait éclaté le 11 août 2009 dans le nord du Yémen. Le conflit a fait depuis 2004 plusieurs milliers de morts et plus de 250.000 déplacés.

____________________________ 3 – JDD

Yémen: Les corps retrouvés ont été identifiés

Les tests ADN confirment que les corps retrouvés dans le nord du Yémen sont ceux de Somaliens et non d’Européens, a indiqué mardi un représentant yéménite.

Cinq Allemands et un Britannique, enlevés l’été dernier dans la province de Saada, sont toujours aux mains de leur ravisseurs. Les corps des trois autres otages avaient quant à eux été retrouvés peu après l’enlèvement.


____________________________ 2 – Le Monde

Deux chefs d’Al-Qaida tués au Yémen

Le chef d’Al-Qaida dans la province sudiste d’Abyane a été tué lors d’un raid de l’aviation yéménite dimanche 14 mars au soir dans cette région, a déclaré lundi une source au sein des services de sécurité.

Le ministère de la défense yéménite avait annoncé dans la nuit de dimanche à lundi que deux chefs d’Al-Qaida avaient été tués dans un raid de l’aviation sur une “cellule terroriste” dans la région de Moudia (480 kilomètres au sud-est de Sanaa), dans la province d’Abyane, sans préciser leurs noms. Selon la source des services de sécurité, l’un des deux morts est Jamil Nasser Abdallah al-Anbari, responsable d’Al-Qaida pour la région d’Abyane. L’aviation yéménite a lancé lundi matin un nouveau raid contre un “camp d’entraînement” d’Al-Qaida dans la province, selon le ministère de la défense.

____________________________ 1 – JDD

Yémen: Quatre corps retrouvés

Quatre corps ont été découverts dans le nord du Yémen, a fait savoir un membre de l’administration lundi à Sanaa. Selon lui, il ne s’agit pas d’otages européens enlevés l’an dernier dans le secteur. “Jusqu’ici, l’information est que les corps ne sont pas ceux des otages”, a-t-il assuré à Reuters.

Cinq Allemands et un Britannique, appartenant à un groupe de neuf étrangers enlevés l’été dernier par des inconnus dans la province de Saada, sont toujours aux mains de leurs ravisseurs.

Les corps des trois autres – deux Allemandes et une Sud-Coréenne – avaient été découverts peu après l’enlèvement.