04/04/10 (B545) Nouvelles de Somalie (4 articles en Français)

_______________ 4 – Nouvel Obs avec AP

Somalie: au moins 20 civils tués à Mogadiscio

Au moins vingt personnes ont été tuées vendredi à Mogadiscio après des affrontements entre les forces du gouvernement et des insurgés islamiques, a-t-on appris de sources médicales.

Les combats de vendredi ont éclaté après deux semaines de calme relatif.

Le colonel Ibrahim Kalmoy, porte-parole des forces armées, a expliqué que les affrontements ont débuté après une attaque des rebelles islamistes contre des soldats gouvernementaux dans le sud de Mogadiscio, dans la zone de Taleh. Trois soldats ont été blessés à la suite des heurts.

Des troupes de l’Union africaine, déployées à Mogadiscio pour protéger les zones clefs du gouvernement somalien, ont prêté main forte aux soldats somaliens lors de l’attaque.

Ali Muse, du service des ambulances de la capitale somalienne, a indiqué que 15 civils avaient péri. En sus, le docteur Mohamed Yusuf, de l’hôpital Medina, a rapporté que cinq autres civils transportés dans sa clinique ont succombé à leurs blessures.

Les insurgés islamistes radicaux, qui contrôlent une grande partie de Mogadiscio, tentent depuis trois ans de renverser le gouvernement, qui ne tient que quelques pâtés de maisons dans la capitale, malgré la présence de 5.100 soldats de la force de paix de l’Union africaine.

_______________ 3 – CyberPress (Canada) avec AFP

Somalie: au moins 11 morts dans des échanges d’artillerie

Au moins 11 civils ont été tués vendredi à Mogadiscio dans des combats opposant insurgés islamistes aux forces gouvernementales soutenues par la force de paix de l’Union africaine (UA) en Somalie, a-t-on appris de source médicale et auprès de témoins.

Les deux camps ont eu recours à l’artillerie lourde dans ces combats qui ont éclaté vendredi, à la fois dans le sud et le nord de la ville.

«Onze civils parmi lesquels des enfants ont été tués dans les affrontements qui ont pris fin cet après-midi. Les ambulances ont collecté 26 blessés», a rapporté à l’AFP Ali Muse, le responsable des services des ambulances de la capitale somalienne.

«Sept d’entre eux ont péri dans le nord de Mogadiscio et quatre autres sont morts à Bakara», le plus grand marché de la ville situé plus au sud, a-t-il précisé.

Un habitant du nord de la ville, Farah Abdulahi Jumale, a rapporté que six membres d’une même famille avaient été fauchés par un obus de mortier.

«Un obus de mortier a frappé une maison dans le quartier de Manbolyon, tuant six membres d’une même famille», a-t-il déclaré.

Un responsable du groupe soufi armé Ahlu Sunna wal Jamaa a indiqué que leurs troupes avaient été engagées dans ces combats aux côtés du gouvernement, ce qui constituerait une première pour ce groupe particulièrement implanté dans la région de Galgudud (centre de la Somalie), où il combat avec efficacité contre les insurgés shebab.

«Nos combattants impliqués dans les combats ont infligé une leçon inoubliable à l’ennemi», a déclaré à l’AFP le porte-parole du groupe, Nur Cheikh Ali.

Plusieurs responsables gouvernementaux contactés par l’AFP ont refusé de confirmer l’implication d’Alhu Sunna wal Jamaa dans les combats.

Ahlu Sunna wal Jamaa, ou «les Compagnons du prophète», a été fondé en 1991 pour protéger l’islam soufi somalien, traditionnellement modéré, de l’influence grandissante du wahhabisme venu du Golfe. Le groupe a pris les armes en 2009 après la destruction par les shebab de plusieurs mausolées de célèbres soufis.

_______________________ 2 – Actu Défense

Des attaques suicides dénoncées par des islamistes en Somalie

Romain Mielcarek

Une attaque suicide de grande envergure sur la capitale de la Somalie.

Un plan soigneusement préparé par les terroristes islamistes du groupe Al-Shabaab. C’est ce qu’ont dénoncé simultanément hier en fin de journée l’AMISOM (African Union peacekeeping mission in Somalia) et un groupe islamiste modéré, Ahlu Sunna wal Jama’a.

Al-Shabaab, un groupe islamiste rebelle de Somalie, auteur de multiples attaques terroristes, préparerait une vaste campagne de terreur sur, la capitale somalienne. Des bateaux chargés d’explosifs, des avions légers et des camions kamikazes cibleraient toute la ville pour déborder les forces de sécurité gouvernementales et africaines, déjà mal équipées et organisées.

Ce plan a été dévoilé par le Ahlu Sunna wal Jama’a, un groupe islamiste somalien. Leur porte parole, Sheik Abdullahi Sheik Abdurahman Abu Yusuf, a décrit les différents détails connus au cours d’une conférence jeudi en fin de journée. Ces informations auraient été récoltées par leur propre réseau de renseignement qui, de fait, infiltrerait le réseau terroriste cité. Cette annonce a été rapidement confirmée par l’AMISOM, plus comme une validation de la confiance accordée aux islamistes que comme une source différente d’information.

Ahlu Sunna wal Jama’a s’est rapproché du gouvernement somalien. Participer à la sécurité du pays et saper les efforts de destabilisation des groupes rebelles est un moyen d’augmenter les chances des islamistes d’obtenir le pouvoir. Les autorités somaliennes doivent donc choisir entre travailler avec les plus modérés ou subir les plus violents. Le choix a été fait : le mois dernier, un accord de partage du pouvoir a été accepté entre les deux partis.

Cette manoeuvre du pouvoir, forcée par l’équilibre des forces actuel, est aussi un moyen de gagner du temps. En désamorçant ce type d’opérations, les terroristes perdent un temps précieux. Un temps qui profite par contre aux soldats de la paix africains qui tentent de se renforcer et d’améliorer leur efficacité sur le terrain mais aussi aux forces internationales basées au large des côtes somaliennes. Les États-Unis et l’Union européenne portent une attention croissante sur cette zone de crise.

Les membres d’Al-Shabaab, considérés comme les plus actifs en Somalie, lancent régulièrement des attaques sur la capitale et ses alentours. Les moyens évoqués, notamment les bateaux lancés en direction du port, sont courant et en général repoussés par les forces de sécurité.

_______________________ 1 – EuroInvestor avec Reuters

Al Chabaab préparerait une attaque contre le port de Mogadiscio

Les rebelles islamistes d’Al Chabaab envisagent d’attaquer le port de Mogadiscio à l’aide d’embarcations chargées d’explosifs, a déclaré vendredi la force de maintien de la paix de l’Union africaine dans le pays.

Al Chabaab, qui a prêté allégeance à Al Qaïda, est engagée dans une guerre contre le fragile gouvernement intérimaire somalien et ses milices alliées.

“Nous avons des informations selon lesquelles Al Chabaab compte utiliser un bateau charé d’explosifs pour attaquer le port”, a déclaré le commandant Barigye Ba-hoku, porte-parole de l’Amisom, la mission de l’UA en Somalie. “Nous ne savons pas quand l’attaque se produirait, mais ils la préparent”.