12/04/10 (B546) Nouvelles de Somalie (3 articles en Français)

___________________________ 3 – AFP

Somalie: 16 morts dans des combats à Mogadiscio

Au moins 16 civils ont été tués lundi à Mogadiscio dans de violents combats à l’artillerie lourde opposant les troupes gouvernementales aux insurgés islamistes radicaux, a-t-on appris de source médicale et auprès de témoins.

Les troupes gouvernementales, soutenues par la force de paix de l’Union africaine en Somalie (Amisom), ont répliqué à des tirs de mortiers lancés par des shebab à l’occasion de cérémonies marquant le cinquantenaire de l’armée somalienne.

“Nos équipes ont récupéré les corps de 16 civils tandis que 55 autres ont été blessés dans les explosions. Plusieurs enfants figurent parmi les victimes”, a rapporté à l’AFP le chef du service des ambulances de Mogadiscio Ali Muse, décrivant ces combats comme “les pires des derniers mois”.

“J’étais à Bakara (quartier du sud de la ville) quand le bombardement a commencé et c’était vraiment terrible. J’ai vu 10 civils tués pour la seule zone de Bakara”, qui abrite le plus grand marché de la ville, a pour sa part rapporté un témoin, Feysal Hashi.

Des responsables gouvernementaux ont confirmé les combats, refusant toutefois de donner un bilan.

Le gouvernement et l’Amisom se préparent depuis plusieurs mois à lancer une offensive majeure pour reprendre le contrôle de Mogadiscio et d’autres régions du centre et du sud de la Somalie, et en déloger les insurgés islamistes shebab.

Les affrontements, le plus souvent des échanges de tirs d’artillerie, sont néanmoins très réguliers, faisant de nombreuses victimes civiles.

Depuis fin 2009, le gouvernement de transition somalien (TFG), très affaibli et qui ne contrôle qu’une petite partie de la capitale, promet d’en finir avec les insurgés et de “libérer” la ville.

Le mouvement shebab, qui se réclame d’Al-Qaïda, contrôle également la plus grande partie du centre et du sud de la Somalie, un pays ravagé par la guerre civile depuis 1991.

___________________________ 2 – Afrique en Ligne

Programme d’entraînement par l’UE de soldats somaliens

Le programme de formation de 2000 soldats des forces de sécurité somaliennes, par des officiers-instructeurs de l’Union européenne, commencera, en Ouganda, le 1er mai prochain, a annoncé au cours d’une conférence de presse à Bruxelles, le colonel espagnol Ricardo Gonzalez Elul, commandant désigné de cette opération baptisée EUTM Somalie.

Cette opération, à laquelle participeront 100 soldats-instructeurs européens, durant 12 mois, sera basée à Bihanga, au sud de l’Ouganda, non loin de la frontière du Rwanda et de la RD Congo.

Les nouvelle recrues des forces de sécurité somaliennes recevront une formation au maniement des armes légères, au combat d’infanterie, à la lutte contre les mines et les engins explosifs artisanaux, ainsi qu’au combat en milieu urbain.

Le camp d’entraînement sera doté d’un module chirurgical, sous la responsabilité d’un médecin, assisté de trois personnels de santé, a indiqué le colonel Elul.

Le quartier général de cette mission sera installé à Kampala, avec une cellule de liaison à Nairobi et d’une autre à Bruxelles.

Le colonel Elul a précisé que les 2000 recrues somaliennes seront transportées de Somalie en Ouganda par l’Armée américaine, chargée, en outre, de leur sélection, sur la base des critères définis par la Mission de l’Union africaine en Somalie.

Les recrues seront réparties en deux groupes de 1000 soldats chacun, qui subiront, tour à tour, un entraînement intensif de 6 mois, avant d’être déployées en Somalie au service du gouvernement fédéral de transition.

Les pays européens participant à cette opération sont l’Espagne (38 soldats), la France (26 soldats), l’Italie (15), l’Allemagne (13), la Belgique (7), l’Irlande (5), la Suède (4), la Grèce (2), la Hongrie (4) et le Royaume Uni (2).

___________________________ 1 – Afrique en Ligne

Des rebelles somaliens coupent les émissions de la BBC

Les rebelles Al-Shabaab de Somalie ont coupé toutes les émissions de la BBC dans les régions qu’ils contrôlent et ont confisqué les émetteurs FM et les antennes paraboliques de la radio, a annoncé le Comité pour la protection des journalistes (CPJ) basé à New York dans un communiqué de presse transmis à la PANA.

La presse locale a déclaré au CPJ que le groupe Al-Shabaab avait publié un communiqué vendredi annonçant l’interdiction immédiate d’émission de la BBC, accusée de “diffuser le message des croisés” et d’être “contre l’administration islamique”.

Les rebelles Al-Shabaab ont démonté tous les équipements de diffusion de la BBC dans les régions de Mogadiscio, Beledweyn, Baidoa et du Bas Shabelle, a déclaré le reporter de la BBC, Mohamed Olad.

Selon M. Olad, qui est également le président de l’Association des correspondants étrangers en Somalie, la BBC avait une des pus larges audiences en Somalie et cette mesure va priver une bonne partie du public de l’accès à l’information.

Les chaînes de radio locales se soumettent à une auto-censure stricte du fait des intimidations dont elles font l’objet de la part d’Al-Shabaa, ont déclaré des journalistes locaux au CPJ.

Les chaînes de radio privées qui relaient les programmes de la BBC ont également arrêté de diffuser ses émissions immédiatement, a rapporté l’Union nationale des journalistes de la Somalie.

Au cours d’une conférence de presse donnée mercredi dans la capitale, Mogadiscio, le ministre de l’Information, Dahir Mohamud, a déclaré que le journalisme indépendant ne pouvait plus s’exercer en Somalie du fait des intimidations et des menaces de mort contre les journalistes de la part des rebelles, a rapporté Shabelle Media Network.

“Les mouvements rebelles ont interdit la couverture par les médias indépendants et étrangers de l’information pour parer à tout reportage négatif”, a déclaré le coordonnateur du Programme Afrique du CPJ, Tom Rhodes, ajoutant que “cette mesure réduisait encore plus le nombre déjà restreint d’organes de presse critique restant en Somalie”.

La BBC est présente en Somalie depuis plus de 50 ans.

Les seuls autres médias étrangers dans le pays sont Al-Jazeera et une chaîne de radio des Nations unies nouvellement lancée, Radio Bar-Kulan.

Depuis décembre 2006, la Somalie est la proie de conflits, principalement entre le gouvernement et la rebellion Al-Shabaab.

Al-Shabaab contrôle la plupart des régions du centre et du sud de la Somalie et une partie de Mogadiscio.

Quatre journalistes ont été harcelés et enlevés par des rebelles Al-Shabaab dans incidents séparés dans le pays le mois dernier, a rapporté l’union des journalistes.