05/06/10 (B555) Radio-Trottoir : Le Ministre de la communication Ali Abdi Farah a-t-il pris du bon temps à Lund. Est-ce la fatigue de ses exploits en compagnie d’une escort girl et aussi d’une bonne “cuite” dit-on, qui pourrait expliquer le fait qu’il a abandonné la conférence vers 12h00 le premier jour et qu’il s’est bastenu d’y venir le deuxième jour ? (Info lecteur) (Article complété par un PS vers 22h00)

Un lecteur nous informe que le Ministre de la communication Ali Abdi Farah s’est rendu à Lund en Suède pour participer à une conférence animée par un professeur local.

Un ministre djiboutien est-il à l’origine d’un scandale dans une petite ville de Suède ?

A Lund (Suède), le Ministre djiboutien de la communication a-t-il abusé de l’alcool et des escort girls, au point de ne pas pouvoir suivre l’intégralité de la conférence, pour laquelle il avait fait le voyage ?

Plusieurs personnes se sont rendus à l’hôtel où logeait le Ministre pour le rencontrer.

Hèlas, il avait trop bu et la charmante Escort Girl qui l’accompagnait, l’avait certainement épuisé. Incapable d’assister à la conférence, il a du quitter la salle vers 12h00 alors que la clôture du premier jour (sur trois au total) était programmée pour 16h00.

En agissant ainsi, il aurait donné une image déplorable non seulement du régime djiboutien et de ses dirigeants, mais ce qui est plus grave, de tout le pays….

Les djiboutiens réfugiés dans le Nord de l’Europe n’ont pas beaucoup apprécié.

La question est posée de savoir si Guelleh va venir l’accueillir personnellement à son retour à Djibouti pour le féliciter en lui disant par exemple : “Tu es des nôtres !” ?

P.S. : dernières nouvelles : le deuxième jour de la conférence, le fameux Ali Abdi Farah ne s’est même pas dérangé pour faire acte de présence … Est-ce un symbole de la façon dont les Minisitres djiboutiens utilisent l’argent public pour leur plaisir et pour faire honte au pays ?