22/06/10 (B557) Nouvelles de Somalie. (6 articles en Français)

_________________ 6 – Bivouac-id avec AFP

Somalie : les terroristes musulmans du Hezb al-Islam imposent la barbe aux hommes

Un groupe insurgé islamiste, le Hezb al-Islam, a ordonné aux hommes vivant dans les quartiers sous son contrôle à Mogadiscio de se laisser pousser la barbe, au nom de son interprétation de l’islam, a annoncé un leader de ce mouvement.

“A partir de ce jour, les hommes doivent se laisser pousser la barbe (…), quiconque ne respecte pas cette règle en subira les conséquences”, a averti Moalim Hashi Mohamed Farah, au cours d’une conférence de presse dans la capitale.

“Laisser pousser sa barbe est un devoir moral ordonné par notre prophète Mahomet. Nous devons défendre cette pratique religieuse (…)”, a justifié ce responsable islamiste.

Cette mesure a été déjà imposée depuis plusieurs mois par les insurgés islamistes shebab, rivaux du Hezb al-Islam et qui se revendiquent d’Al-Qaïda.

Le Hezb al-Islam et les shebabs contrôlent le centre-sud de la Somalie et la majorité des quartiers de Mogadiscio, où ils ont imposé des règles sociales et de conduite très strictes, au nom de leur interprétation ultra-rigoriste de l’islam.

Les shebabs en particulier, qui disposent d’une police religieuse baptisée “Jaish al-Hisbah” (Armée de la moralité), y ont multiplié les interdits vestimentaires ou autres. Ils pratiquent amputations, lapidations et exécutions, détruisant également les tombeaux de saints soufis au prétexte de lutter contre “l’idolâtrie”.

Les habitants des quelques quartiers tenus par les forces du gouvernement de transition (TFG) soutenu par la communauté internationale conservent une relative liberté dans leurs habitudes de vie ou tenues vestimentaires.

L’islam pratiqué en Somalie est traditionnellement modéré, avec une forte influence du soufisme, alors que le wahhabisme revendiqué par les shebab et répandu dans la péninsule arabique voisine est généralement considéré comme étranger à la culture locale.

_________ 5 – Simoadil avec AFP

Somalie: les insurgés du Hezb al-Islam déclarent la barbe obligatoire à Mogadiscio

Un groupe insurgé islamiste, le Hezb al-Islam, a ordonné aux hommes vivant dans les quartiers sous son contrôle à Mogadiscio de se laisser pousser la barbe, au nom de son interprétation de l’islam, a annoncé un leader de ce mouvement.

_________ 4 – Quotidien du Peuple (Chine) avec XINHUA

L’armée ougandaise veut que l’opération de maintien de la paix en Somalie soit étendue en mission de l’ONU

L’armée ougandaise, qui dirige la mission de l’Union africaine en Somalie (AMISOM) a demandé vendredi à ce que cette mission soit étendue pour devenir une mission de l’ONU.

Le général Katumba Wamala, commandant de l’armée de terre des forces populaires de défense ougandaises, a déclaré à la presse à Entebbe, à 40 km au sud de Kampala, capitale de l’Ouganda, qu’il était de la responsabilité de l’ONU d’assurer la paix et la sécurité dans toutes les régions du globe.

“Nous pensons qu’il n’est pas juste que la Somalie soit traitée différemment. L’ONU pourrait tout aussi bien reprendre à sa charge cette mission (..) comme au Darfour (au Soudan) et dans les autres régions du monde. L’un des principes de l’ONU est la paix pour tous et la Somalie ne doit pas être une exception”, a-t- il dit brièvement après avoir accueilli un contingent de 1 700 soldats ougandais de retour de Mogadiscio, capitale de la Somalie.

L’Ouganda compte actuellement quelque 3 400 casques bleus déployés à Mogadiscio pour y assurer la sécurité des principales infrastructures dont l’aéroport, les ports et le Palais d’État en coordination avec un autre contingent de soldats burundais.

On estime qu’une telle extension de la mission de l’UA, limitée en ressources, permettrait une augmentation du soutien logistique et des effectifs des forces de paix dans ce pays volatile dépourvu de gouvernement effectif depuis 1991.

On compte actuellement quelque 5 000 soldats des forces de paix de l’UA en Somalie, sur 8 000 initialement demandés.

Les autres pays n’ont pas de crainte à avoir pour le déploiement de ces troupes car la situation de sécurité dans ce pays s’est améliorée par rapport à ce qu’elle était il y a trois ans, a estimé M. Wamala.

“En termes de sécurité sur le terrain, il y a beaucoup d’ amélioration. Auparavant nous subissions des attaques presque quotidiennes d’engins explosifs artisanaux, mais désormais cela ne se produit plus que de temps en temps”, a-t-il déclaré.

_________________ 3 – Europe 1

Somalie: Soutien à des otages britanniques

Plusieurs centaines de personnes ont manifesté samedi dans la ville somalienne de Adado pour réclamer la libération d’un couple de Britanniques détenus depuis près de huit mois par des pirates, a-t-on appris auprès des autorités locales. Le couple de plaisanciers britanniques Paul et Rachel Chandler, kidnappé par des pirates dans l’océan Indien le 23 octobre dernier, serait détenu quelque part dans la région autour d’Adado.

“Nous ne savons pas où se trouvent les otages, et notre administration n’a aucun contact avec les pirates, mais nous sommes déterminés à prendre en charge le couple une fois libéré, et leur donner accès à l’aéroport d’Adado pour leur permettre de rentrer chez eux”, a déclaré Mohamed Adan Ticey, responsable de l’administration locale.

________________ 2 – IciLome avec XINHUA

Somalie : Dix-huit morts dans des affrontements à Mogadiscio

Au moins 18 personnes ont été tuées et près de 25 autres blessées vendredi dans les combats qui ont éclaté entre combattants islamistes et forces gouvernementales à Mogadiscio, selon des habitants.

Les affrontements ont éclaté dans le district de Dharkinley dans le sud-ouest de la capitale somalienne, suite à une attaque de combattants islamistes contre des positions des forces gouvernementales somaliennes dans cette zone de la capitale contrôlée par le gouvernement somalien.

Les victimes comprennent des civils ainsi que des combattants des parties belligérantes, rapportent les habitants.

Les commandants islamistes comme les responsables du gouvernement somalien ont revendiqué la victoire et évoqué les pertes infligées à l’autre camp.

Le district de Mogadicio théâtre de ces nouveaux affrontements était généralement stable car situé à l’extrême ouest de la partie contrôlée par le gouvernement somalien dans cette ville en proie aux troubles.

Les combats entre insurgés islamistes et forces gouvernementales somaliennes se poursuivent de manière quasi ininterrompue à Mogadiscio depuis trois ans, le gouvernement somalien étant cantonné à quelques pâtés de maison dans la ville tandis que les islamistes tiennent l’essentiel de la ville ainsi que le sud et le centre de ce pays d’Afrique orientale.

________________________ 1 – Miilka’s Blog

Des témoins ont déclaré au moins 12 personnes ont été tuées dans la capitale somalienne dans des combats entre forces gouvernementales et un groupe de milices islamistes.

Les témoins a déclaré que cinq soldats du gouvernement, quatre combattants d’un groupe d’al-Qaïda et trois civils sont morts pendant la bataille d’une heure vendredi.

Les représentants du gouvernement, cependant, nier l’un de leurs soldats ont été tués. Le porte-parole d’Al-Shabab Cheikh Ali Mohamud Rage refusé à tout commentaire sur les victimes.

La bataille a commencé quand al-Shabab combattants ont attaqué une base de gouvernement dans le domaine sud-ouest de Mogadiscio de Dharkenlay.

les insurgés islamistes ont tenté de renverser le gouvernement soutenu par l’Occident de la Somalie pendant trois ans. Ils contrôlent désormais une grande partie du centre du pays et au sud.