25/07/10 (B562) Yémen Express – peine de mort confirmée pour le meurtrier d’un juif – des médiateurs tribaux ont négocié un cessez-le-feu – Regain de tensions au Yémen entre tribus et rebelles chiites (3 articles)

________________ 3 – La Croix

Yémen: peine de mort confirmée pour le meurtrier d’un juif

La Cour suprême de Sanaa a confirmé samedi la peine de mort prononcée contre le meurtrier d’un membre de la minuscule communauté juive du Yémen, a-t-on appris de source judiciaire.

Abdel Aziz Yahia al-Abdi, reconnu coupable du meurtre en 2008 d’un de ses compatriotes, un juif, père de neuf enfants, a été condamné à mort en juin par une cour d’appel d’Amran (nord).

La Cour suprême, présidée par le juge Khamis al-Dini, a confirmé cette peine contre Abdi, 39 ans, jugé pour avoir tué par balle en décembre 2008 Masha Yaïche Nahari à Raïda, près d’Amran.

Présenté par la défense comme un déséquilibré, le meurtrier avait déclaré durant son procès être passé à l’action après “avoir mis les juifs devant le choix de se convertir à l’islam, de quitter le Yémen ou de se faire tuer”.

Sur les quelque 60.000 juifs qui vivaient au Yémen au moment de la création de l’Etat d’Israël, en 1948, quelque 48.000 sont partis pour l’Etat hébreu durant les trois années qui ont suivi.

Les effectifs de la communauté n’ont cessé de diminuer depuis, au point qu’ils ne sont maintenant guère plus de 400, mais ils vivaient encore récemment en harmonie avec leurs voisins musulmans.

________________ 2 – Le VIf (Belgique) avec Belga

Yémen: des médiateurs tribaux ont négocié un cessez-le-feu

Des médiateurs tribaux sont parvenus dimanche à négocier un cessez-le-feu au Yémen entre les rebelles chiites du nord et une tribu soutenue par l’armée, après plusieurs jours de violences qui ont fait au moins 70 morts, a annoncé un chef tribal.

Cheikh Qassem Qubaida, à la tête d’une équipe de médiation composée de chefs tribaux, a dit à l’AFP que les rebelles Houthis et la tribu des Ben Aziz (dirigée par le député cheikh Saghir Aziz) ont été “persuadés d’arrêter de tirer”. Selon lui, les combats qui ont de nouveau éclaté vendredi soir à Harf Soufiane, vers le village de Ben Aziz, dans la province d’Amrane (nord), ont cessé samedi vers 11H00 (08h00 GMT).

La route reliant la région de Saada, principal fief des rebelles, à la capitale Sanaa via Amrane était bloquée depuis près d’une semaine mais a été rouverte “en dégageant les mines laissées par les Houthis”, a-t-il précisé. L’armée positionnée à Al-Amichiya, village des Ben Aziz, “a essuyé des tirs et a réagi pour se défendre, puisque les Houthis ont violé le cessez-le-feu en vigueur”, a expliqué à l’AFP un responsable local, première confirmation officielle de la participation de l’armée aux affrontements.

Ce responsable, qui a requis l’anonymat, a également accusé les rebelles d’avoir attaqué vendredi les tribus loyales au gouvernement de Sanaa, dans la région de Saada.

Cette semaine, le porte-parole des rebelles Mohammad Abdessalam avait assuré que les combats d’Al-Amichiya les avaient opposés à l’armée et non aux tribus. (ROJ)

______________________ 1 – L’Humanité

Regain de tensions au Yémen entre tribus et rebelles chiites

Au moins soixante personnes ont été tuées depuis dimanche dans le nord du Yémen dans des combats opposant les Houthis, rebelles chiites, et plusieurs tribus soutenues par l’armée. La reprise des violences menace le cessez-le-feu en vigueur depuis février, et laisse présager une septième guerre dans la région.

Le Yémen est déjà confronté à la forte présence d’al-Qaida et à un mouvement séparatiste au sud.