29/08/10 (B567) Le Journal de la Flibuste – Une attaque de pirates déjouée – Un Somalien plaide coupable d’attaque d’un navire militaire américain (2 articles)

___________________________ 2 – Le Figaro avec AFP

Une attaque de pirates déjouée

L’intervention d’un hélicoptère militaire danois a permis de déjouer une attaque de pirates contre un navire marchand dans le golfe d’Aden, a annoncé un porte-parole de la Marine danoise. Le bâtiment de guerre danois Esbern Snare, dont la mission est de lutter contre la piraterie dans le cadre de l’opération navale de l’Otan Ocean Shield, a fait décoller de son bord un hélicoptère en réponse à un appel de ce navire marchand, a raconté à l’AFP le porte-parole qui a requis l’anonymat.

Les assaillants “tiraient sur le navire marchand” et “quand l’hélicoptère est arrivé (…) les pirates ont interrompu leur assaut et ont essayé de gagner la Somalie”, a ajouté l’officier.

“Pour empêcher le bateau des pirates de s’y rendre, l’hélicoptère a procédé à un tir devant le navire et celui-ci s’est arrêté”, a poursuivi le porte-parole.

L’agence d’information danoise Ritzau a précisé que le navire marchand attaqué naviguait sous pavillon panaméen et que les pirates avaient été désarmés, puis relâchés. L’Esbern Snare est actuellement le navire-amiral de la flottille dépêchée au large de la Corne de l’Afrique dans le cadre de l’opération de lutte contre la piraterie Ocean Shield, qui a une forme permanente depuis août 2009 et que l’Alliance atlantique a décidé de prolonger jusqu’à la fin 2012.

____________________________ 1 – Angola Press

Un Somalien plaide coupable d’attaque d’un navire militaire américain

Un ressortissant somalien, Jama Idle Ibrahim, a plaidé coupable vendredi aux Etats-Unis d’avoir participé à l’attaque à main armée d’un navire militaire américain dans le golfe d’Aden en avril et devrait purger 30 ans de prison.

Arrêté le 10 avril 2010 après l’attaque ratée de la frégate militaire américaine USS Ashland que les assaillants avaient pris pour un bateau commercial, M. Ibrahim a plaidé coupable devant un juge fédéral de Norfolk (Virginie, est) de trois chefs d’accusation: “attaque d’un navire dans le but de le piller”, “violence contre personnes” et “agression à l’aide d’armes à feu”, selon le texte de l’accord.

Les cinq autres chefs d’accusation pesant contre lui ont été abandonnés. Parmi eux, l'”acte de piraterie” que le juge Raymond Jackson, en charge du dossier, avait décidé d’abandonner le 17 août parce qu’il n’y avait pas eu d’abordage. La condamnation de M. Ibrahim doit être prononcée par le juge Jackson le 29 novembre.

Cinq Somaliens restent poursuivis dans cette affaire. Cinq autres, arrêtés après l’attaque d’un autre navire militaire américain, le USS Nicholas, le 31 mars au large des Seychelles, sont également poursuivis pour piraterie. Leur dossier est entre les mains d’un autre juge.