19/09/10 (B570) Le Journal de la Flibuste – Le Yémen déjoue une attaque d’un navire étranger par des pirates somaliens – Un groupe pirates démantelé près des côtes somaliennes (2 articles)

______ 2 – Quotidien du Peuple (Chine) avec XINHUA

Le Yémen déjoue une attaque d’un navire étranger par des pirates somaliens

Les garde-côtes du Yémen ont déjoué une tentative de pirates somaliens de détourner un navire de transport de marchandises étranger dans la zone stratégique du détroit de Bab al-Mandab en mer Rouge, a annoncé vendredi le ministère de la Défense de ce pays.

“Quatre pirates somaliens à bord d’un navire à grande vitesse ont tenté de s’emparer d’un navire étranger de transport de marchandises au large de l’île yéménite de Meion dans la région de Bal Al-Mandab”, indique le site du ministère.

“Les forces des garde-côtes yéménites, chargées d’escorter ce navire lors de sa traversée des eaux territoriales yéménites, ont tiré une salve en direction des pirates et les ont forcé à fuir les lieux”, a-t-il ajouté.

Le ministère n’a pas révélé quand avait eu lieu cette tentative de détournement ni identifié la nationalité du navire.

Le détroit de Bab Al-Mandab est situé entre les eaux yéménites et celles de Somalie.

Le Yémen a déclaré le 29 août avoir relevé son niveau d’alerte et renforcé sa sécurité le long de la côte du pays et dans le golfe d’Aden par crainte de tentatives de détournement de navires par des pirates somaliens ou d’infiltration de combattants d’Al- Qaida au Yémen, selon les médias publics.

Ce pays arabe touché par la pauvreté a également déclaré avoir augmenté le déploiement de ses garde-côtes le long des côtes yéménites et du Golfe d’Aden afin d’éviter toute tentatives de détournement de navires dans les eaux yéménites ou d’infiltration d’extrémistes somaliens sur le territoire du Yémen.

Ces mesures de sécurité renforcées ont été adoptées par le gouvernement de Sanaa depuis que la branche d’Al-Qaïda basée en Somalie, dénommée Harakat Al-Shabab al-Moudjahidine, a annoncé plus tôt dans l’année son intention de soutenir la branche d’Al- Qaïda basée au Yémen, Al-Qaïda dans la Péninsule arabique (Aqap).

________________________ 1 – Bruxelles 2 / Europe de la Défense

Un groupe pirates démantelé près des côtes somaliennes

Nicolas Gros-Verheyde

La frégate française anti-sous-marine De Grasse a démantelé, le 17 septembre, un groupe pirates composé de six bateaux près des côtes somaliennes, apprend-on du QG d’Atalanta, l’opération européenne anti-piraterie dans l’Océan Indien. Il l’a ainsi empêché de rejoindre la haute mer pour aller attaquer des navires marchands.

C’est la veille (jeudi), lors d’une patrouille, le long de la côte somalienne (en remontant de Mombasa) que l’hélicoptère du De Grasse, navire-amiral de la flotte européenne « EUNAVFOR Atlanta », avait localisé, un groupe de bateaux suspects sur la plage, chargé avec tout attirail du parfait pirate (échelles, réservoirs de carburant …), prêt à partir. Ce camp ne faisait pas partie des camps déjà identifiés, précise-t-on du coté de la marine française. Le groupe a été pisté par radar. Et le lendemain matin, l’hélicoptère du De Grasse a repris l’air et repéré ce même groupe en mer, composé de plusieurs skiffs et d’un baleinier, faisant office de bateau-mère.

Un premier skiff a été rapidement arraisonné par l’équipe d’abordage du Grasse et renvoyé vers la rive, après avoir saisi l’attirail de pirates. Le De Grasse s’est ensuite rendu à vitesse maximale vers une seconde position fournie par l’hélicoptère pour intercepter le baleinier. Pendant ce temps l’équipe d’abordage arraisonnait deux autres skiffs, dont l’un a été renvoyé avec les occupants vers la plage.

Au total, 12 pirates « présumés » et quatre bateaux (trois skiffs et un baleinier) ont été interceptés, 2 bateaux (baleinier et 1 skiff) détruits. 2 autres skiffs ont pu prendre la fuite. Comme « aucun des pirates capturés n’a commis d’acte flagrant de piraterie« , précise-t-on au QG d’Atalanta, « il n’a pas été possible de procéder à une poursuite sur la base du droit international ». Cependant, « tout le matériel qui aurait pu être utilisé pour une attaque a été saisi ».

Pirates désarmés dans le Golfe d’Aden

A noter également

Jeudi (16), l’USS Kauffman, navire américain membre de la force « Ocean Shield » de l’Otan, a déjoué une attaque pirate, dans le Golfe d’Aden. L’hélicoptère de l’USS Kauffman avait localisé un skiff suspect avec 5 pirates à bord. Avec le soutien de l’Endurance, un navire de Singapour membre de la CTF151, les pirates ont été désarmés et laissés en liberté.

Mercredi (15), la marine indienne signale avoir désarmé un bateau pirates. C’est lors d’une escorte de six navires marchands dans le corridor international du Golfe d’Aden que l’INS Delhi a détecté un dhow s’approchant à grande vitesse de la formation. « Il a été intercepté et une équipe de commandos marine a abordé le bateau suspect, trouvant à bord une cache d’armes, contenant 6 RPG, 1 fusil 7.62mm et des munitions. » Le dhow a été désarmé. Et ses occupants libérés. C’est la quatrième intervention de la marine indienne (les autres ayant eu lieu le 5, 12 et 13 septembre).