11/10/10 (B573) Radio-Trottoir / 5ème jour d’incarcération pour 30 mères de famille à Gabode – La Garde Républicaine bientôt dissoute ?(Lecteur)

Trente mères de familles incarcérées depuis CINQ jours à Nagad.

Les jeunes de Douda, Damerjog, et des alentours ont attaqué les locaux de la Société Alliance Construction et Pétroland, société Turc sous la protection d’IOG qui devait construire une usine pour la fabrication du béton. Ces jeunes chômeurs de la région exigeaient que soit donnée la priorité à l’embauche des travailleurs locaux Djiboutiens et non de lex exclure au profit de travailleurs étrangers qui sont contraints de travailler dans des conditions effroyables pour des salaires de misère et sans couverture sociale auprès de l’PS.

Eh bien les mères de ces jeunes ont été arrêtées et conduites à Nagad !!

Le
Colonel Abdillahi Abdi aurait déclaré à ces trente mères de famille (*) qu’IOG aurait imposé, comme préalable à toute étude de leur demande de libération que leurs enfants se constituent prisonniers. à qu’il faudrait d’abord si elles voulaient être libérées. Vous voyez des mères qui dénonceraient leurs enfants ? (qui ne sont pas des criminels, mais qui voulaient simplement faire reconnaître leurs droits légitimes qui sont bafoués par le régime).

Ce régime n’agit que par vengeance, trahison, chantage, menaces et harcèlements au lieu de faire son devoir en assurant la sécurité et le développement de la population et surtout de sa jeunesse.

On attend que les Partis politiques de l’Opposition s’emparent de ce dossier brûlant.

La Garde Républicaine bientôt dissoute ?

Les policiers de Nagad, qui vont manger dans les petits restaurants de Douda, se marrent énormément et ils disent à la population de prendre patience, car ce sera bientôt la fin d’IOG qui sera pris entre plusieurs feux dès qu’il aura démantelé ou désarticulé la Garde Républicaine.

On dit en effet que la dissolution de la Garde Républicaine pourrait intervenir bientôt, peut-être même avant la fin de janvier 2011.

En effet il va être difficile de financer ce corps. Le financement du corps ne dépendait pas du budget national, car ses hommes perçoivent une rémunération 3 à 4 plus élevée que celle des autres unités (Police nationale, Gendarmerie et AND). Elle n’est donc pas conforme à la grille administrative.

Pour ces raisons, le financement de ce corps et surtout des soldes était assuré par les revenus du Port. Or depuis le départ de Charles Boreh qui commence à intervenir dans la presse internationale et la chute libre du Port de Djibouti ex Dubaï Authority Port, la source de financement des salaires de la Garde Républicaine s’assèche !!!

Si cela se vérifie, que vont donc devenir ces gardes chargés uniquement de la protection d’IOG et de
son épouse ? Quel avenir pour eux ?

Vont-il être réintégrés dans leurs Corps d’origine, comme la Police nationale, l’Armée
nationale et pour la majorité d’entre eux la Gendarmerie nationale. En tout cas c’est ce que souhaite le
Colonel Mohamed Djama qui voudrait bien récupére le siège encore vacant
du Colonel Bogoreh, assassiné par qui ?

Accepteront-ils une réduction des 2/3 ou des 3/4 de leurs salaires ? Pas si sur ! Et dans ce cas, comment vont-ils réagir ? C’est le mystère total, mais ce que l’on affirmer sans risque, c’est que cela sent terriblement “le roussi” pour le couple présidentiel de pacotilles.

Shoubayeh tireur d’élite.