18/10/10 (B574) Le journal du Sergent Chef Ariko, Président de l’Association KIFAYA – Révolte des jeunes d’Ali Sabieh – Pour qui roule SaÏd le casseur du siècle, qui n’est même pas poursuivi par les autorités (D’autres épisodes vont suivre rapidement – Ne quittez pas l’écoute !)

Révolte des jeunes d’Ali Sabieh. Le ministre Johar y laisse sa voiture détruite par des jets de pierres.

Les jeunes d’Ali Sabieh se sont révoltés, une nouvelle fois contre la bêtise au pouvoir. Pour tenter d’amadouer les jeunes, le ministre johar à envoyé une voiture bourrée de khat.

Mais à l’entrée de la ville, à proximité de l’Ecole Saint-Louis, la voiture a été accueillie par des tirs à balles réelles. Le chauffeur a été blessé sans que sa vie ne soit en danger selon les médecins de l’hôpital d’Ali Sabieh où il a été transporté.

Constatant que le régime veut leur peau, les jeunes ont caillassé la voiture du ministre Johar.

Voila ce qui arrive lorsque l’on ne gouverne pas bien le pays ! N’est-ce pas IOG !.

Revenons sur l’affaire de ce jeune cadre du Trésor public, Saïd qui a pris le large avec plusieurs millions de FDj en poche. Au lieu de déclencher une course poursuite contre ce jeune bartonien, les autorités n’ont rien fait de sérieux.

Comme s’il ne s’était rien passé au Trésor !

En ville, on murmure que le jeune bartonien est proche de la tribu de DAF, l’opposant et qu’il aurait pu avoir bénéfice de soutiens très solides.

A ce jour
il n a même pas été révoqué.

Pour mettre un terme aux bruits et aux rumeurs que ce “casse” a provoqués et aussi pour calmer la colère populaire, le Président dictateur à convoqué le directeur du Trésor public Hassan.

Aucune sanction n a été prise ! Aucune enquête n’a été diligentée pour comprendre comment un tel vol a pu être commis. Il a fallu des complicités en interne, sinon, il n’aurait pas été possible d’emporter une telle somme.

Les autorités Djiboutiennes n’ont même pas demandé à leurs homologues éthiopiens d’arrêter Saïd, qui passe actuellement du bon temps, sans se cacher, à Dire Dawa ( khat et filles à gogo).

Le ministre des finances fait la sourde oreille face aux demandes de plusieurs députés qui exigent que la Gendarmerie ouvre une enquête. La présidence a demandé à ce que cette affaire de vol soit étouffée et que l’on ne communique aucun élément à qui que ce soit.

Même le personnel du Trésor a été prié de se taire. Rien ne filtre et personne ne sait rien. Les mauvaises langues disent que ce serait Kadra, qui en fuite à Addis Abeba, depuis les bagarres conjuguales relatées dans un autre article, qui aurait demandé a ce jeune bartonien de la cite carton, de voler le magot et de la rejoindre à Addis Abeba.

Sans des soutiens puissants, il est clair que ce vol n’aurait pas eu d’avenir et que le voleur aurait été arrêté très rapidement.

La population se demande pour qui roule Saïd le voleur comme on le surnomme désormais à Djibouti puisque les plus hautes autorités de l’Etat se taisent et ne lancent aucune action judiciaire.

Saïd se la coule douce et il connait une vie qu’il n’avait jamais connue auparavant.

Voila où conduit le vol ! N’est-ce pas IOG ! Personne ne respecte plus rien et personne ne fait plus rien.

A quand votre chute IOG, la population n’attend plus que cela.

Sergent chef Ariko
président de l’Association KIFAYA
Version djiboutienne