15/11/10 (B578) Radio-Trottoir / Comment dépouiller les riches étrangers qui ont investi à Djibouti. Recette miracle, avec un parfum de légalité trompeur … (lecteur)

L’une des méthodes privilégiées du couple princier de pacotilles, pour dépouiller les riches investisseurs est celle -ci et elle marche à chaque fois :

1°) A grands renforts de publicité et d’actions promotionnelles, le régime dictatorial fait la promotion de Djibouti et de ses capacités imaginaires d’accueillir des investisseurs (Exemples : conférences au Medef et au Sénat),

2°) On accueille les investisseurs à bras ouverts et on leur promet des facilités importantes : défiscalisation des bénéfices, réduction de charges sociales, réduction des taxes d’importation sur les investissements et les matériels de production ou de fonctionnement , etc…

3°) Quand, après quelques années, l’entreprise est devenue florissante et que Paulette estime qu’elle doit lui revenir, Guelleh demande aux services fiscaux et aux douanes de présenter l’addition à l’investisseur, qui ne s’y attendait pas. Les sommes à verser sont toujours énormes et incontrôlables !

4°) S’il devait s’acquitter des montants réclamés, le riche investisseur sait que c’est la faillite. Soit il a été prudent et il a transféré ses avoirs liquides à l’étranger (Exemple Boreh), soit ses actifs ne sont pas transférables (commerces, locaux, clientèle, …) et il cherche à se défendre.

5°) Quelques petites menaces bien ciblées viennent rapidement à bout de sa résistance : la maison d’un frère prend feu sans raison, les enfants sont menacés à l’école, une grenade explose à proximité des locaux commerciaux … Que sais-je encore ? Dans un pays de non-droit, les solutions ne manquent pas …

6°) Bref notre homme finit par admettre qu’il n’a plus que deux solutions : partir en slip ou trouver le moyen de payer …

7°) En général, comme il est souvent de nationalité étrangère, il essaye de partir. Mais les services de Guelleh sont prévenus et ils l’attendent au contrôle de l’aéroport et ils l’empêchent de prendre l’avion….

8°) C’est à ce moment-là qu’il ne reste plus qu’une solution à notre malheureux : trouver les moyens de payer l’addition, sans même pouvoir en discuter le montant et avec de l’argent disponible qu’il n’a pas.

9°) Très prévenante, c’est à ce moment précis que la bonne Paulette intervient alors en personne. Elle propose à l’investisseur un marché pour solde de tout compte. Le marché prend souvent cette forme : “tu me donnes 80 % des actions de ton entreprise. Avec les 20 % que je te laisse généreusement, tu continues à la gérer, mais pour compte désormais. Comme j’ai quand même un manque à gagner tu compenses les 20 % qui me feront défaut par un gros versement cash à mon crédit. Si tu fais cela dans les 48 heures, je t’assure que ni le fisc, ni les douanes ne te harcèleront plus, car je demanderai à mon mari tout puissant, de faire mettre un terme à leurs réclamations.”

Là, je sens que vous êtes sceptiques !!!

Eh bien, je vais vous donner un exemple. Un riche homme d’affaires Gamel A., marocain de nationalité et consul honoraire de son pays à Djibouti, avait monté de belles affaires à Djibouti, dont Nogaprix.

Selon des souces très crédibles, Gamil aurait suivi le schéma que nous avons décrit ci-dessus, pendant des années.

Récemment, il a reçu l’addition et des menaces bien claires, dont nous avions parlé sur le site en son temps.

Empêché par la Police des frontières de quitter le pays, il n’avait plus d’autre choix que de s’acquittr de ses dettes fiscales et douanières … justifiées ou non de la façon suivante, selon le schéma proposé par la Paulette, grippe-sous :
– cession sans contrepartie de 80 % des actions de son super marché à Paulette,
– versement en cash de deux milliards de FDj,
– obligation de rester à son poste de direction dans la société pour garantir de confortables revenus au couple, qui s’enrichit ainsi sans cause, au détriment du trésor public et donc du peuple.

Investisseurs étrangers potentiels, soyez vigilants ! C’est une belle arnaque qui vous attend au bout de votre investissement ..