28/11/10 (B580) Vérité -> IOG et ses méthodes sanguinaires (Lecteur)

Djibouti est plongé dans la ruine totale parce que le pays n’a jamais eu un bon chef, juste, honnête et humain.

IOG, le fils de l’oued est un homme de mensonges, il aime souvent tromper les gens, il ne tient jamais sa parole, il signe des accords mais il ne les respecte pas.

Monsieur n’est ce pas ? Croit souvent que ses adversaires sont dupes et que personne ne pourrait se révolter contre lui : le colosse aux pieds d’argiles oublie que le temps des mensonge est terminé.

IOG est rusé. Il essaye toujours acheter ses adversaires politiques, quand ce sont des hommes faibles. Tel Janus, il a une double face. Son tempérament est changeant et pervers.

IOG, actuellement a très peur. Il sent que la situation lui échappe et il réunit plusieurs fois par semaine ses chefs militaires claniques.

IOG est devenu sourd et myope car il refuse de voir la réalité que travers le pays, il ne dirige plus, il parait qu’il n’a plus la faculté de raisonner, il continu de patauger dans le sang du peuple innocent.

IOG apllique des méthodes pour sauvegarder son trône à vie et pour protéger son clan.

Ces méthodes ont été déjà utilisées par les anciens tyrans que l’Afrique a connu : Siad Barreh, Sékou Touré et autres. Tous ont été contraints, un jour, de s’enfuir pour s’exiler à l’étranger.

IOG perd ses repères et il dort peu et mal. Les nuages s’amoncellent sur sa tête : défaillance des services de l’Etat, multiplication des vols dans les budgets des Administrations, mauvaise utilisation des fonds collectés par la pression auprès des commerçants de la place, détournement des fonds publics pa Qabyo, la sorcière, qui les transfère dans différentes banques étrangères.

Les méthodes sont les suivantes :
1 – écoutes téléphoniques systématiques (les grandes oreilles). Le pays est divisé en quatre zones
Cette cellule dirigé par un ” M ” qui viole la loi sur la liberté de communication. Personne n’est épargné. Du Ministre au simple résidant de Ballbala. Ces derniers temps même les ministres “coureurs de jupons” sont écoutés systèmatiquement.

2 – Intimidation des leaders d’opposition et de leurs familles.
– fermeture des locaux, vol des matériels de bureaux et de l’informatique,.
– coupures de l’électricité sans motif,
– refus d’autorisation de manifester ou de tenir des réunions publiques,
– révoquer sans motif valable le fils ou un proche d’un leader,
– mettre “bras cassé” des jeunes cadres compétents, proches de l’opposition,
– fermeture des commerces des proches.

3 – Quant cela ne suffit pas, l’équipe des tueurs sous l’ordre d’un < M > a pour mission d’assassiner, d’empoisonner, d’éliminer les honnêtes citoyens, surtout les hommes politiques expérimentés et tous ceux qui détiennent des informations qui pourraient porter préjudice au fils du rail. Plus une cellule spécialisée et acitve pour détruire la population Afar du nord.

4 – Cette équipe intervient aussi au tribunal, qui est dirigé par le procureur “Oreilles”. Ses missions sont :
– organiser des dossiers pour pouvoir arrêter les honnêtes gens et les opposants
– mettre en prison ferme tous ceux qui refusent d’adhérer et de soutenir les ambitions du fils de l’Oued,
– de culpabiliser et de trainer les leaders des partis d’opposition en Justice
– d’humilier les leaders devant leur famille, y compris, chez eux en pleine nuit.

5 – Le groupe des idées et des projets (cercle Mamassan) joue un rôle très important pour le clan.
– créer des postes de responsabilités et nommer des proches du clan
– recenser les postes vacants et les redistribuer aux membres du clan au pouvoir
– favoriser les enfants du clan en leur donnant de hautes responsabilités
– entériner, lors des conseils des ministres, que les nominations et les projets présentés par le clan, qui passent en premier.

6 – Diriger une équipe de provocateurs qui allument des incendies et qui organisant des jets de grenades dans les quartiers résidentiels.
– pour terroriser la population, procéder à des arrestations arbitraires et incarcérer des honnêtes gens,
– pour effectuer des chasses aux sorcières afin de condamner l’ensemble d’une communauté innocente,
– pour détruire les maisons des citoyens fragiles,
– pour détourner les parcelles afin de les redistribuer aux refugiés issu du clan “M”
– pour accueillir de nouveaux arrivants dans la capitale et éloigner les natifs du pays

7 – l’équipe qui s’occupe la récolte d’argent pour remplir le coffre d’Haramous. Cette équipe est chargée de harceler les commerçants de la place.
– chantage, partenariat par la force
– taxations abusives et exonérations contre rançon,
– intimidation clanique
– harcèlement quotidien pour les membres des autres clans,
– donation mensuelle obligatoire pour les commerçants en faveur des associations “bidon” de la Qabyo
– organiser des rendez-vous d’une durée 3 minutes chez le tyran, pour les forcer à doubler la donation.