07/12/10 (B581) Radio Trottoir : un lion s’échappe d’Haramous ou une lionne ? (Correspondant)

___________________ Présentation des faits par Radio-Trottoir

Comme nous, vous constaterez que l’article qui suit est flou et incomplet !

Il en donne pas le jour de la fuite du lion, aucune précision sur les personnes qui l’aurait capturé, ni sur les méthodes utilisées pour cela.

La RTD a conservé un silence absolu.

Dès que cette évasion a été connue, nous attendions la
version officielle du Ministre de l’Intérieur chargé de la Sécurité, pour apporter des précisions sur cette affaire, qui a fait le tour de la Ville.

Après le départ du sieur Silanyo, associé à l’Homme d’affaires IOG et
son retour à Hargeisa, la RTD nous a annoncé fièrement que la Reine Paulette de Pacotilles avait contraint tous les gros commerçants de la place à fournir des cadeaux. Il y en avait tellement que l’avion qui les transportait vers Hargeisa, a été obligé de faire deux rotations !!!

En guise de remerciements, le Président Silanyo a envoyé deux félins, une lionne
et un lion âgés d’environ trois à quatre ans.

Avant de les remettre aux soins attentifs de la Garde républicaine, (dont nous découvrons que cela ferait partie aussi de ses attributions ?), c’est le Ministre de l’intérieur qui a été chargé de la protection de ces animaux. IOG en personne, aux côtés de sa chère Paulette, a tenu à les baptiser en leur donnant à chacun un nom et en prononçant ces paroles :

– Chère Lionne, je te baptise au nom de la République. A partir de maintenant, tu porteras le noble nom de Odette-Kadra, Amin ;

– Cher Lion, je te baptise au nom de la République. A partir de
maintenant, tu porteras le noble nom d’Ato Ismaël O. Guelleh, Amin.

Après le toast arrosé d’une coupe de champagne offert à chacun des témoins de
cette cérémonie « historique », filmée par le zoom de sa Conseillère particulière, Melle Haibada Ismaël O. Guelleh, il y a eu une réunion secrète
entre les gardes ces « personnalités animales » et le candidat qui avait bien compris que le danger pouvait venir de cette Lionne. En Somalie, il a dit “Gol waa la garaaha oo untada loo yereeya”, que l’on pourrait traduire par “une lionne, il faut la frapper souvent et ne
pas trop lui donner à bouffer !”

A peine mise en cage, les gardes ont appliqué, avec conscience, les ordres d’IOG ! La pauvre lionne a eu sa ration quotidienne de fouet et n’a eu le droit qu’à un
léger repas tous les trois jours.

Que de souffrances ! Imaginez que les Défenseurs des Droits des Animaux, Brigitte Bardot en tête, suivie immédiatement de la Première Dame de France aient eu connaissance de ce supplice. Les pétitions se seraient multipliées à travers la planète. Peut-être auraient-elles fait fuir le cinglé ?

Heureusement qu’un Soldat de la Garde Républicaine, actuellement mis en résidence surveillée, a estimé qu’il fallait relâcher en toute discrétion, Madame Odette-Kadra, la lionne (pas l’autre !). Immédiatement elle a détalé vers son pays : le Somaliland.

Dans sa course, deux bergers, qui pensaient qu’elle allait s’attaquer à leur bétail, ont lancé des pierres dans sa direction. Malheureusement dans son élan, la pauvre lionne a tué les deux bergers, avant de reprendre sa course désespérée vers la frontière.

Immédiatement l’alerte a été donnée à toutes les Forces étrangères, afin que la lionne en fuite soit capturée et ramenée « morte ou vivante » à Haramous.

Toute la nuit, les hélicoptères ont survolé le terrain à très basse altitude, traumatisant les bédouins et les populations de petits villages autour de la frontière du Somaliland.

Malheureusement, nous n’avons pas pu obtenir, jusqu’à présent, le résultat officiel des
recherches.

Quant aux parents des deux bergers victimes, ils demandent aux Organisations internationales pour la protection des animaux, d’envoyer une mission internationale d’enquête, afin de déterminer les causes exactes de leur mort et de pouvoir lancer un mandat d’arrêt contre le “propriétaire” de la lionne qui les a assassinés.

Waberi,

votre journaliste sur le terrain

________________________
Article publié sur un site contesté …

Guestir , le 6 décembre 2010


Le lion de Damerjog s’est évadé

Le nouveau lion arrivé très récemment du Somaliland s’est échappé de sa cage pour s’offrir une petite virée nocturne de quelques heures.



Sa femelle n’étant pas encore en chaleur et sa cage pas presque fini, le nouveau lion d’IOG, installé dans le zoo de l’association DECAAN à Damerjog, a décidé de s’offrir le temps d’une virée nocturne quelques heures de promenade en solo.

En effet, le lion a réussi à tromper la vigilance de ses gardiens qui étaient sûrement sous le coup du mirghane. Aussitôt a t-il bondi hors de sa cage provisoire, que le lion a pris la direction de Djibouti-ville. Heureusement, les gardes alertèrent vite les responsables locaux et ceux du zoo et une recherche est vite lancée avec un pisteur de la maison.


Le lion sera retrouvé 3h plus tard à proximité de la décharge de Douda où il régnait en maitre des lieux. Les habitués de nuit de la charge, composés essentiellement de rôdeurs, de drogués et d’alcooliques anonymes ont vidé les lieux très rapidement quand ils entendirent au loin les rugissement du roi de la forêt.


Il fût aussitôt capturé et reconduit illico presto dans sa cage qui a été renforcé dès le petit matin.