03/01/11 (B585) Courrier des lecteurs : Djibouti 24 – Un site frauduleux ?

Bonjour,

J’aimerais réagir à propos de ce site frauduleux. Aussi bien en raison de sa création (le pouvoir est-il tellement faible que ceux qui cherchent à le défendre seraient condamnes a la clandestinité ?).

Ses animateurs doivent-ils se montrer prudents, car ils risqueraient d’être traduits en justice a l’instar des membres du gang au Pouvoir ?

Mais aussi en raison de son contenu, parce qu’il est dépourvu de la moindre objectivité..

Djibouti24 a été, jusqu’à ce jour incapable de dénoncer la corruption qui gangrène le pays, la pauvreté criarde malgré les entrées sans précédentes d’aides et de subventions. A ce sujet l’infirme Ali Abdi Farah (frappé d’une infirmité physique et psychologique) estimait hier sur les ondes de la BBC le total à 87 milliards !

Tout cet argent, qu’apporte-t-il aux Djiboutiens ? La ville de Djibouti est sans eau ni électricité alors que les Guelleh, les Haid et leurs acolytes comme Ali Abdi et les siens dorment sous la clim, sans se soucier des Djiboutiens.

Nos ministres-valets sont plus occupés à faire l’hagiographie (faire ou écrire l’éloge des Saints) du chef que de gérer leurs ministères respectifs.

J’ai été personnellement outragé par l’attaque en règle de Djibouti.24 contre le tout nouveau directeur de la RTD, le Dr. Kadar Ali, qui n’occupe ce poste que depuis peu de temps.

Djibouti 24 épargne les barons du régime

Djibouti24 a totalement passé sous silence le cas de ces Directeurs généraux à vie comme Djama Ali Guelleh qui occupe son fauteuil depuis 30 ans. Pas un mot sur ce Monsieur qui a plongé Djibouti-ville (et tout le pays) dans l’obscurité la plus totale. Pas un mot sur ses détournements incessants des fonds publics, sur le népotisme dont il est l’auteur. Outre le recrutement exclusif sur des bases tribales, tout le monde sait que Djama Ali Guelleh distribue gratuitement l’électricité aux membres de sa famille !

Djibouti24 n’a pas non plus dénoncé les comportements mafieux et frauduleux de Djama Haid qui est allergique a tout recrutement en dehors de sa sphère familiale. La banque dite “nationale” est devenue réellement “une sphère tribale”. Si le postulant n’est pas recommandé par IOG, il faut qu’il soit proche du beau-frère, sinon il n’a aucune chance d’être recruté !

Djibouti24 a certainement manqué une occasion en or en s’abstenant de dénoncer le changement du statut du Gouverneur qui devient un Gouverneur a vie comme son beauf-frère.

Djibouti 24 passe sous silence la corruption

Djibouti24 a évité de dénoncer les milliards de nos francs qui sont détournés chaque mois. Chacun le sait :la corruption et les enrichissements personnels sont la règle dans l’entourage proche du dictateur.

A l’inverse, Djibouti24 s’attarde longuement sur les réalisations et les déplacements du Chef de l’Etat Guelleh. Mais il n’a pas mentionné l’absence incompréhensible de poursuites judiciaires contre les responsables de l Etat dans un pays qui est classé parmi les plus corrompus du monde. Ce n’est pas la lecture hypocrite des versets du Coran par un Chef qui cautionne, par ailleurs la pédophilie, comme il l’a reconnu lui-même dans le tristement célèbre discours de Tadjourah.

C’est un Président qui cautionne la prostitution dans son propre pays et qui cherche à corrompre les Oulemas. C’est un Président dont les ministres ont souvent deux casquettes. Par exemple l’un est à à la fois un Assureur et le Garde des Sceaux ! Un pays ou l’être humain coute 1,5million de FD.

Djibouti24 se limite à relater des faits divers au lieu de dénoncer les dysfonctionnements de notre justice délabrée et corrompue. Sous le faux prétexte de ne pas s’attaquer à des individus, ce site frauduleux protége les malfaiteurs et les autres criminels.

Il minimise leurs actes en cherchant a les crédibiliser. Ses animateurs, qui se déclarent résidents à l étranger, sont certainement financés par le Pouvoir:

Même depuis l’étranger, ils s’interdisent de dénoncer les méfaits du régime.

Bref, vous l’avez compris ! Ils sont de véritables mercenaires. Ils ont vainement cherché à décrédibiliser l’ARDHD.

Une preuve de plus ! Djibouti24 refuse de publier les articles et les commentaires anti-régimes, ainsi que les communiqués de l’opposition.

Au lieu de s attaquer aux veritables crocodiles et aux autres criminels, Djibouti24 s’en prend à des personnalités honnêtes comme le Dr. Kadar Ali qui est pourtant l’un des rares directeurs à avoir mérité son poste.

Mes concitoyens auront certainement noté que tous les faits qui lui sont reprochés par Djibouti24 sont des pures mensonges. Le régime cherche-t-il à décrédibiliser les rares responsables qui sont honnêtes, patriotes, dévoués et de surcroit qui méritent leur poste, en raison de leurs compétences personnelles et non d’un choix sur des critères ethniques.

En revance
pas la moindre critique sur le minable instituteur qui officie à La Nation ! C’est bien la preuve que le Pouvoir privilégie la médiocrité.

Pour vérifier leur neutralité respective , j’envoie cet article à Djibouti24.com et à l’ARDHD. On découvrira qui est honnête et qui ne l’est pas !