28/02/11 (B593) Radio-Trottoir / Notre feuilleton sur la vente d’explosifs par le Commandant Silimo qui, touche en plus une grosse somme, pour réaliser leur destruction fictive, alors qu’il s’est bien gardé de la faire effectuer en réalité !!! (N°2 – Info lecteur)

Relire l’épisode N°1

Vous allez comprendre comment Commandant Silimo s’est enrichi avec les explolsifs qui appartenaient à la Societe Odebrecht et Soprim et qui était destinés à l’origine aux travaux du port de Doraleh.

Avec ce stock, il va acquérir le monopole des explosifs dans le pays, avec l’aide de son adjoint le sous-Lieutenant Mohamed Hassan Abi et de l’ex-assistant Ingénieur Ahmed Mahdi Mahamoud de la Sociéte Odebrecht et Soprim.

Aucune autre Société n’a ce type d’explosifs en stock et disponibles à la vente.

Pour sa seconde vente, il va cibler la sociétés Colas et Gomez. C’est le projet de réhabilitation de la RN1 entre le Carrefour d’Arta et Guelile à Djibouti qui vêtre attribué à ces deux sociétés pour une valeur de 6 millions de F dj.

Comme des rumeurs circulaient en ville, sur le détournement de ces explosifs, la Société Odebrecht a demandé aux Forces armées djiboutiennes de procéder à leur destruction.

Mais la lettre de saisie de l’AND a miraculeusement atteri sur le bureau du Vieux Loup le Commandant Silimo. Sans complexe ni état d’âme, il a facturé une somme que nous estimons aux environs de 1,6 millions de Fdj pour soi-disant détruire les explosifs !!!

Avec une partie de la somme encaissée indûment, le Commandant a pu rémunérer la collaboration et les services de l’ex-assistant Ingénieur. Pour finaliser l’opération, le Commandant monta un scénario concernant pour faire croire à la destruction, mais il conservait toujours le stock non vendu dans le d épôt de munitions de Nagad.

Quelque mois vont passer .. Avec les millions qu´il a ramassés, il vit bien. Mais il va faire encore mieux !!! Le Commandant Silimo va toucher le Jack-Pot en prenant contact avec la société Kalpataru Power Transmision. Cette société avait emporté le projet de construction des tours électriques pour assurer la liaison électrique entre Djibouti et l’Ethiopie.

L’entreprise avait rencontrée des problèmes à différents points entre Ali Sabieh et Woueah. Elle avait perdu environ 2 millions de FDJ de “consommables”. Sans ces matériaux, elle n’était plus en mesure de faire avancer les travaux !!

Providentiel : elle découvre qu’il suffit d’appeler personnellement le Commandant Silimo pour qu’il vous propose les fournitures d’explosif qui lui faisaient cruellement défaut. Un coup de chance !!!

Maintenant Silimo est devenu un homme d’affaires accompli. Il est interrogé pour tous les projets qui nécessitent l’utilisation d’explosifs.

On estime qu’il a probablement encaissé dans les 8 à 9 millions de Fdj pour la fourniture d’explosifs et les travaux réalisés.

C’est un exemple à méditer : un Commandant qui pense d’abord à son Business personnel plutôt que de s´occuper des tâches que le gouvernement et sa hiérarchie lui ont confiées.

la suite au prochain numéro