20/03/11 (B596) ‘’ Appel à la Nation du 2 Mars 2011 ’’ par l’Activiste démocrate Abdallah DEBERKALEH AHMED (Gifta Deberkalew ) !!!

PARIS – 75010 – France

Djiboutiennes, Djiboutiens,
mes chers frères et sœurs, mes chers (ères ) compatriotes, civils, fonctionnaires de l’Etat Djiboutien, officiers/sous-officiers de l’armée de terre, mer et air ,officiers/sous-officiers de la police, religieux, société civiles, toutes ethnies confondues, riches ou pauvres de la NATION DJIBOUTIENNE ” ….

Le temps des bilans est arrivé aujourd’hui. Le temps d’un bilan négatif que le criminel, le mafieux, le corrompu, l’ex-espion du NSS/KGB, traître à la Nation, ex-indicateur du RG français, l’enfant de Diré-Dawa ISMAEL OMAR GUELLEH a décidé d’imposer à un peuple désormais moribond après plus de trente-quatres années d’un pouvoir corrompu, kleptocrate, assassin et despote.

La parodie d’élection présidentielle qui va se dérouler dans notre pays (8 Avril 2011) ne peut pas laisser indifférents les Djiboutiens assoiffés de vraie liberté.

Cette élection impose à ces Djiboutiens — exilés externes ou internes — de s’organiser pour obtenir par TOUS LES MOYENS POSSIBLES le départ du roitelet maniaco-dépressif Ismaël Omar Guelle et de ses mercenaires le vendredi 4 Mars 2011 sans interruption.

Il convient aussi, dans la même lancée, de s’interroger sur le rôle malsain que la Françafrique continue de jouer en maintenant au pouvoir par la force un régime depuis longtemps “ vomi et rejeté ” par les Djiboutiens.

J’ai bien dis la FRANCAFRIQUE et NON PAS LE PEUPLE FRANÇAIS qui lui est INNOCENT dans ces magouilles Afro-africaines …. Il y a une grande DIFFERENCE et surtout il ne faudrait pas CONFONDRE ces 2 NOMS … comme il y a dans le régime honnis de GUELLEH et cies des Djiboutiens (nes) : Afar, Issas, Gadabourcis, Issas et Arabes alors les criminels ils se trouvent dans chaque bord … ) .

Les méfaits d’ISMAEL OMAR GUELLEH dans un Djibouti pris en otage par les intérêts personnels du clan GUELLEH et ses mercenaires et ceux de la FRANCAFRIQUE ne peut se résumer que par une phrase forte éloquente qui traduit avec le mépris nécessaire les sentiments de dégoût viscéral qu’impose désormais la présence d’ISMAEL OMAR GUELLEH à la tête de notre pays : ISMAEL OMAR GUELLEH DOIT PARTIR … DEGAGE MAINTENANT PAUVRE CON !!!

Nous annonçons donc ici la création d’un mouvement social composé des «NATIFS « de Djibouti sous le nom de ‘’ JUSTICE MAINTENANT POUR LES ENFANTS DJIBOUTO – BORREL ‘’ car nous sommes ‘’ TOUS ‘’ les enfants « BORREL « il n’y a pas un cas ‘’ BORREL ‘’ mais des centaines de ‘’ BORRELS ‘’ à Djibouti …. Ismaël Omar Guelleh doit partir pour la construction d’une nouvelle République de Djibouti — dont le but principal va être de travailler au départ immédiat d’ I.O.G. et ses acolytes de mercenaires du pouvoir, PAR TOUS LES MOYENS POSSIBLES.

La mascarade IOGISTES et mercenaires n’a que trop duré .

Mais avant de définir le cadre d’action sociale du mouvement « JUSTICE MAINTENANT POUR LES ENFANTS DJIBOUTO – BORREL «, je voudrais d’abord revoir avec vous le passé malheureux qu’a connu notre pays au cours de ces trois dernières décennies de dictature inhumaine sous un homme sanguinaire qui s’est avéré irrespectueux des droits humains les plus élémentaires de ses citoyens.

Une telle bête sanguinaire et féroce doit être rejetée du pouvoir avec toute la vigueur nécessaire. Et nous appellerons, dans notre présentation de ce nouveau mouvement « JUSTICE MAINTENANT POUR LES ENFANTS DJIBOUTO – BORREL « qui soutient toute forme de manifestation pacifique à Djibouti et chaque jour qui viendra, tous nos compatriotes en quête de changement véritable sont invités à nous joindre dans ce combat pour la destitution immédiate de ISMAEL OMAR GUELLEH et sa clique de MERCENAIRES qui ont du sang sur les mains .
Je me chargerai d’écrire une lettre au nom de notre mouvement social « JUSTICE MAINTENANT POUR LES ENFANTS DJIBOUTO – BORREL « et au nom des sans « VOIX « à Djibouti à son protecteur « INDEFECTIBLE « Monsieur le Président Nicolas SARKOZY afin de lui rappeler notre Ras-le-bol et de lui récapituler ce qu’a été le bilan de monsieur ISMAEL OMAR GUELLEH et ses mercenaires depuis sa prise de pouvoir anticonstitutionnelle de 1999 et cela depuis le 27 Juin 1977 et le rôle qu’a joué la Françafrique à Djibouti depuis lors.

Par cette présente lettre j’en profite de lancer « un Appel Solennel du 20 MARS 2011 « à mes frères opposants de la diaspora dont leurs noms sont inscris ci-dessous pour rentrer tous ensemble à DJIBOUTI depuis PARIS, au risque de payer de notre vie et pour être en première ligne face à ce dictateur criminel pour lui montrer notre détermination que la mort ne nous fait plus PEUR et par ce geste montrer au monde entier et à nos frères et sœurs de Djibouti que nous aussi sommes prêts à devenir des « MARTYRS « pour la liberté et la justice dans notre pays :

– Moi Abdallah DEBERKALEH et en association avec mes frères inscrit ci-dessous donne mon accord à 100 % pour rentrer à Djibouti afin de soutenir ce mouvement de révolte démocratique du peuple, malgré un Mandat d’Arrêt du Tribunal de Première Instance de Djibouti ordonné par Madame la Juge d’Instruction NIMA ALI WARSAMA en date du 11/04/2001, condamné pour atteinte à la Sureté de l’Etat à l’encontre du président Ismael Omar Guelleh – Motif : dénonciation à la BBC/SOMALI du Génocide commis sous les ordres d’IOG contre des civiles afars de l’Ethiopie vivant en Somaliland en 1991 .

– M. Ali Abdillahi Iftin ( a donné son accord de principe pour rentrer à Djibouti en association avec nos frères dont leurs noms sont inscrits ci-dessous )
– M. Abdourahman Charles Boreh ( attend sa réponse )
– M. Daher Ahmed Farah ( attend sa réponse )
– M. Mohamed Kadamy ( attend sa réponse )
– M. Mahdi Ibrahim A. God ( attend sa réponse )
– Monsieur Hamadou Ali Ben Ali – Représentant du PDD en Europe ( attend sa réponse )
– Monsieur Mohamed Doubad Wais – porte parole de l’intersyndicale UDT/UGTD en Europe ( attend sa réponse )
– Docteur Ali Coubba ( attend sa réponse )
– Monsieur Hassan Cher Hared – Secrétaire général de l’UDDESC ( attend sa réponse )
– Monsieur Abdoulkader Mohamed – Président ACSAO ( Ottawa ) ( attend sa réponse )
– Monsieur Maki Houmed Gaba ( attend sa réponse )
– Monsieur Ahmed Kassim ( attend sa réponse )
– Monsieur Mohamed Houssein – Bureau du MRD en Amérique du Nord ( attend sa réponse )
– Monsieur Monsieur Mohamed Alhoumekani ( attend sa réponse )
– Monsieur Mahamoud Ahmed Idriss – Président du GED ( attend sa réponse )

*** Ainsi que tous les autres frères et sœurs que j’ai oublié d’inscrire sur cette liste, tous vous êtes les bienvenus pour participer à ce vent du Khamsin qui souffle dans nos rivages de la Mer-Rouge.

WA BILLAHI TOWFIQ …. ALLAHOU AQBAR !!!

Votre frère de lutte (Gifta Deberkalew)
Président – Fondateur du Mouvement ‘’ JUSTICE MAINTENANT POUR LES ENFANTS DJIBOUTO – BORREL ‘’ de la diaspora et de l’Intérieur !!!
Adresse : facebook.com/abdallah.deberkaleh
abdallah.deberkaleh@facebook.com

*** Pour Infos copie envoyé à :
Association ARDHD
Association ” SURVIE “
Fédération Internationale des ligues des droits de l’Homme (FIDH)
Mouvement burkinabé des droits de l’Homme et des Peuples (MBDHP), Burkina Faso
Ligue Burundaise des droits de l’Homme (ITEKA), Burundi
Ditshwanelo – The Bostwana Center for Human Rights, Botswana
Maison des droits de l’Homme (MDH), Cameroun
Ligue ivoirienne des droits de l’Homme (LIDHO), Côte d’Ivoire
Mouvement ivoirien des droits humains (MIDH), Côte d’Ivoire
Organisation Guinéenne de défense des droits de l’Homme et du citoyen (OGDH), Guinée Conakry
Association malienne des droits de l’Homme (AMDH), Mali
Association Mauritanienne des droits de l’Homme (AMDH), Mauritanie
Liga Moçambicana dos Direitos Humanos (LMDH), Mozambique
Association nigérienne pour la défense des droits de l’Homme (ANNDH), Niger -Observatoire congolais des droits de l’Homme (OCDH), République du Congo
Association africaine des droits de l’Homme (ASADHO), République démocratique du Congo (RDC)
Groupe Lotus, République démocratique du Congo (RDC)
Ligue des électeurs (LE), République démocratique du Congo (RDC)
Rencontre africaine pour la défense des droits de l’Homme (RADDHO), Sénégal
Ligue sénégalaise des droits humains (LSDH), Sénégal
African Center for Justice and Peace Studies (ACJPS), Soudan
Ligue tchadienne des droits de l’Homme (LTDH), Tchad
Association tchadienne pour la promotion et la défense des droits (ATPDH), Tchad
Ligue Togolaise des droits de l’Homme (LTDH), Togo
Foundation for Human Rights Initiatives (FHRI), Ouganda
Zimbabwe Human Rights Association ( ZIMRIGHTS), Zimbabwe
Regional Watch for Human Rights (LWHR), Liberia
Union interafricaine des droits de l’Homme (UIDH)