03/05/11 (B602) BREVE INFORMATION DU 3 MAI 2011 : La Cour suprême a remis sa délibération au 4 mai 2011 (Source LDDH)

L’audience prévue pour le 3 mai 2011 de la Cour suprême dans l’affaire de Farah
Abadid Heldid et consorts, n’a pas eu lieu. L’affaire a été renvoyée
demain mercredi matin, le 4 mai 2011.

Rappelons les points importants dans cette affaire judiciaire :
– l’accusation s’appuie sur un faux motif d’inculpation ;
– les avocats, dans leur mémoire ampliatif, avaient soulevé un grand nombre de nullités et d’autres défauts de procédure ;
– le procès apparaît aux yeux des observateurs, comme étant un procès purement politique instruit contre des responsables de partis politiques de l’opposition et deux défenseurs des droits
de l’Homme. Ces derniers ont été incarcérés afin de faire obstruction aux
activités de témoignage surtout sur les refus populaires contre le 3ème mandat
illégal et anticonstitutionnel, sur les divers répressions notamment contre les universitaires, les cheminots, les dockers etc…

La Ligue Djiboutienne des Droits Humains (LDDH) demande aux membres de la Cour suprême d’ordonner un non lieu au bénfice des inculpés pour insuffisance de preuves à l’appui de charges qui sont fondées
sur un “faux” motif “imaginé” par le Ministère Public.

Rappelant que, la Ligue Djiboutienne des Droits Humains (LDDH) témoigne sa solidarité aux prisonniers, emprisonnés depuis le 9 février 2011 et toujours incarcérés arbitrairement à Nagad, à savoir :

1) Farah Abadid Hildi, défenseur, membre associé de la LDDH à titre individuel,
2) Houssein Ahmed Farah, frère de DAF ;
3) Houssein Robleh Dabar ;
4) Abdillahi Aden Ali dit Corbeau ;
5) Moustapha Abdourahman Houssein;
6) Mohamed Ibrahim Waiss

Les Défenseurs des Droits de l’Homme ne vous oublient pas.

NOEL ABDI Jean-Paul