09/07/2011 (B612) Chronique du Sergent Ariko. Où sont passées les images de la RTD tournées lors de la remise des décorations aux officiers de la Police ?

Jusqu’à maintenant la RTD refuse de diffuser les images tapageuses enregistrées lors de la remise, par le premier ministre, des décorations aux officiers de la police nationale.

On découvrirait que le colonel Abdillahi Abdi a été oublié au profit de son adjoint le colonel Abdourahman Ali Kahin, numéro deux de la Police. Le colonel Abdillahi Abdi a ressenti, dans cette décoration, la gifle que lui adressait directement la Présidence.

On sait que c’est le cabinet militaire commandé par le colonel Hassan Saïd Kaireh qui a le monopole de l’attribution des distinctions de l’état. Le colonel Abdillahi Abdi, dont les hommes assurent la protection de la RTD depuis le coup d’état (du 7 décembre 2000) de son supérieur, feu le général Yacin Yabeh Galab, a-t-il fait pression sur cet organisme pour que les images (de sa non-décoration ?) ne soient pas retransmises ?

D’autres officiers ont été décorés. L’ADI, qui semble rencontrer de grosses difficultés en ce moment, a d’abord signalé que c’était le premier ministre qui avait remis les décorations le 6 juillet, puis ce matin, coup de théâtre : l’ADI parle du 7 !

De qui se moque-t-on à la fin ?

On peut aussi se demander si la RTD n’aurait pas perdu le reportage sur cette cérémonie ?

Elle ne cite que le nom du colonel Abdourahman Ali Kahin dit Ina Moussa Tour-Tour. Alors que ce sont 20 officiers qui ont été décorés à la primature.

Où est passée la liste des autres officiers ?

La question se pose de savoir s’il n’y aurait pas eu un désaccord entre le colonel Abdillahi et son cousin le ministre Hassan Darar Ouffaneh ?

En tout cas le peuple de Djibouti aimerait savoir où est passé le reportage.

Nous demandons officiellement au directeur de la RTD, qui a été coopté par la dernière dame de Djibouti de nous faire voir les visages des officiers de la police nationale pour que l’on puisse visualiser ceux qui se sont distingués au service de la sécurité nationale.

Des noms sont avancés par les observateurs, mais faute d’images officielles, nous ne pouvons pas garantir que la liste ci-dessous soit conforme. On parle :
– du lieutenant colonel Omar Hassan Matan, directeur de la police criminelle,
– du commandant Elmi Jess, patron de la brigade spéciale de la police,
– du commandant Saïd Absieh, patron de l’académie de police de Nagad,
– du colonel Abdillah,i patron de la police routière.

et puis … plus rien !!! (*)

Sergent Ariko
Londres
ex membre de la garde républicaine.

(*) Note de la rédaction
Nul doute que le ministre de la police et le directeur de la police vont publier un communiqué officiel conjoint, dans les prochaines heures pour réparer l’injustice en officialisant la liste de tous les récipiendaires.

On espère aussi qu’ils préciseront si c’est le 6 ou le 7 juillet, et qu’ils expliqueront en toute transparence, ce qui s’est réellement déroulé en coulisse.

Mais faut pas rêver ! Les “obligés” du chamelier ne nous ont jamais habitués à ce que leurs actions soient conduites avec le souci prioritaire de la transparence !!!!