31/08/2011 (B619) Radio-Trottoir : la dernière chronique du Sergent Ariko a-t-elle fait reculer le tyran ?

Le sergent Ariko, avec la complicité de l’ARDHD aurai-il gagné le gros lot ?


Le Roi est nu !
Caricature empruntée à son auteur,
que nous remercions.pour son amabilité

Selon des informations persistantes, il semble qu’IOG serait devenu fou de rage en constatant que l’ARDHD avait publié sous la signature du Sergent Ariko des informations sur les réceptions qu’il avait programmées.

Par mesure de représailles et pour bien marquer sa fureur, il se dit qu’il aurait annulé, dans un premier temps et à la dernière minute, la rencontre qu’il avait programmé avec les militaires des forces armees djiboutiennes.

Pourtant tous les haut-gradés, qui étaient cités par le Sergent Ariko, devaient avoir recu une invitation de la présidence les conviant à l’Aftour.

Selon les mêmes sources, et probablement pour les mêmes raisons, il se dit (sous réserve de confirmation) qu’IOG (dans un deuxième temps et sans explication) aurait aussi annulé la réception traditionnelle à la Présidence “au grand dam” des invités qui avaient eux aussi reçu un carton d’invitation. N’avait-il rien d’autre à dire à ses invités, que ce que le Sergent Ariko lui avait prêté comme blabla traditionnel ???

IOG serait très en colère contre le Sergent Ariko qui a transmis les informations en avant-première et bien sur (mais c’est habituel !) contre le site de l’ARDHD, coupable à ses yeux d’avoir anticipé (et donc sabotté ?) ses plans.

Service minimum
IOG s’est simplement rendu le matin vers 8h à la mosquée pour la prière de l’Aïd, puis il se serait eclipsé sans ne rien dire de ses intentions…


Les gens n’auraient été prévenus de l’annulation de la réception qu’en arrivant devant les grilles de la présidence de la république (cf la photo).

Constatant par ailleurs que son vieil ami, hyper puissant jusqu’à présent, est maintenant recherché pour 1 millions de US$, IOG doit broyer du noir.

Et le Sergent Ariko de conclure ainsi “C’est un grand jour pour les démocrates qui ont fait reculer le gros bouffon !”

Les opposants à ce régime tyrannique sont autorisés à vérifier les informations et à fêter, comme il se doit, cette victoire sur le dictateur.

Sergent Ariko
Londres.