08/09/2011 (B620) Courrier des lecteurs : IOG le dictateur le plus rétrograde du monde

Le conseil des ministres TJ du mardi 9/09, présidé par IOG, sous couvert de sa fille HAIBADO, a sonné la rentrée politique. L’ordre du jour portait sur les plans d’actions des différents ministères, que leurs titulaires avaient préparés.

Selon IOG, ces plans d’action auraient du être une innovation !!!

Pourtant, il n’y avait rien de sensationnel ! Les plans d’actions en pays de pacotilles sont fait pour rester dans les tiroirs et ne jamais plus en bouger.

A preuve, le délai de trois mois qu’IOG a accordé à ses nouveaux ministres pour donner une vision claire de leurs politiques, montre bien qu’aucune action concrète d’envergure et rompant avec les politiques précédentes ne sera engagée.

Les Djiboutiens ne sont pas dupes.

Ils ont constaté que les changements des directeurs annoncés en grandes pompes pour la rentrée, par IOG lui-même, lors de la fête de l’indépendance du 27 juin dernier, n’auront probablement jamais lieu.

Pourquoi changer une équipe qui rapporte des sommes substantielles au Chef et de surcroit lorsque 90% des responsables sont issues de son clan.

Bien au contraire, nous croyons savoir que tous les ministres TJ ont pour instruction formelle de respecter les engagements d’IOG pendant sa campagne présidentielle.

Enfin une Nouveauté : la Poste de Djibouti
lance un timbre … anniversaire

Le plan d’action d’IOG est celui-ci :

  • Ne pas bousculer ma politique tribale (en maintenant en particulier les directeurs de mon clan et de ses affiliés)
  • Ne pas baisser les tarifs de l’EDD, même si l’interconnection avec l’Ethiopie, permet d’avoir de meilleurs prix d’achat …
  • Augmenter le taux d’endettement du pays en empruntant à tours de bras alors que le FMI (le fonds monétaire international) préconise le contraire.
  • Ne pas lutter contre la corruption. Les directeurs sont devenus “les propriétaires” de leurs établissements et ils disposent “de droits de tirage” exceptionnels sur les deniers publics. Il suffit pour s’en convaincre de constater :

    • a) que Djama Ali Guelleh, le directeur de et Barkat Houssein Warsama, l’agent comptable de l’EDD sont copropriétaires d’un immeuble à Gabode
    • 5 b) que les directeurs et les agents comptables doivent être complices de la gestion de leurs Etablissements. (donc issus de préférence du clan ou de ses affiliés).
  • Tous les contrats relevant du BTP bâtiment travaux public doivent être attribués à ICC, l’entreprise familiale.
  • Les délégations étrangères doivent obligatoirement séjourner au Kempiski Palace, l’hôtel familial.
  • Les commandes de l’Etat doivent être adressées à Algamil et à Savams, deux entreprises familiales.
  • Les compagnies d’assurances AMERGA et AGF seront privilégiés, car la famille y a des intérêts conséquents.

Cette liste est loin d’être exhaustive. En résumé Tout pour moi, pour ma famille, pour mon clan et pour mes affiliés. Rien pour le reste de la population

Et les ministres TJ n’ont qu’une seule obligation : contribuer à l’enrichissement d’IOG et de son clan.