03/11/2011 (B628) Radio-Trottoir : AfricaMilliard d’Haramous : un gagnant ! DjibMillions de l’OPS : un nouveau gagnant ! Le montant des cagnottes s’envole à la Loterie djiboutienne. (Article modifié avec une caricature de Roger Picon à 15h30 – Paris)

AfricaMilliard : un joli conte de fées.
Un ivoirien, bien connu, semble-t-il, des services français de police (pour sa gentillesse et ses bonnes manières ?) aurait gagné la super cagnotte d’Haramous, avec en plus, pour compléter le package, l’une des filles de Kadra …

Il était une fois une princesse du nom de Faty, qui s’ennuyait dans la vie. Pour la distraire, Paulette sa jolie maman au doux surnom de Qabyo, qui était la reine, lui proposa de découvrir le vaste monde ..

Au cours de son voyage, la princesse rencontra un gentil garçon, originaire d’un pays de l’Ouest, qui avait déjà exercé ses talents au pays des Gaulois. Ce qui avait motivé l’admiration de la maréchaussée locale, qui s’était lancée en vain à sa poursuite, pour lui remettre le trophée (de la bonne conduite ?). S’appelait-il Tomy ?

“Tomy, Faty sont deux noms qui vont très bien ensemble” (Les Beatles)

Mais l’ogre, le père fouettard, le prince noir, qui avait la charge du royaume de pacotilles, refusa tout net, que la princesse épouse son amoureux.

Alors la maman de Faty décida d’agir en douce et organisa un mariage de pacotilles en toute discrétion dans la capitale des Gaulois. Elle n’invita que les proches de la famille et du royaume. Mais pas l’ogre d’Haramous, puisqu’il refusait cette union illégitime à ses yeux et aussi parce qu’il avait “d’autres sangliers sur le feu”, en sa principauté, où certains responsables autochtones avaient pris la mauvaise habitude de se provoquer en duel et de se tuer, usant de méthodes abominables que la chevalerie aurait dénoncées.

Tels des rois mages, Djama Haid, l’oncle, Hachi Afwéné, le bouffon de la cour, Mohamed Hassan le secrétaire général, Naguib Abdallah, Nazli Abdallah, Ainaché Ismael Omar Guelleh, Haibado Ismael Omar Guelleh, les frères, soeurs, demi-frères et demi-soeurs vinrent rendre les hommages traditionnels en apportant les cadeaux.

Truquant le tirage, selon des méthodes ancestrales tenues secrètes et avec le concours de son frère, oncle de la princesse et caissier chef de la banque nationale de pacotilles, la douce maman de Faty, bien connue pour sa générosité naturelle et spontanée, avait attribué la cagnotte de l’AfricaMilliard à sa fille, qu’elle avait nommée unilatéralement “grande gagnante” du tirage au sort.

Elle remit donc, ce jour là, le montant de la super cagnotte de l’AfricaMilliard d’Haramous à sa fille bien aimée : un milliard !!! Plusieurs millions d’Euro pour le gentil crapeau, bombardé aussitôt, altesse princière du royaume de pacotilles.

Conseilla-t-elle aussi à sa fille d’éviter désormais de s’établir dans le pays où les manants constestaient l’autorité royale et menaçaient la paix et la sécurité de la principauté ? Lui a-t-elle recommandé de construire le nid d’amour en terre gauloise, pour éviter les dommages collatéraux d’une révolte populaire et aussi pour mettre l’oseille et le picotin à l’abri ?

On ne connaît pas encore la suite, c’est trop tôt. Auront-ils beaucoup d’enfants et vivront-ils heureux ? jusqu’à ce que le prince demande le divorce … et qu’il conserve ce qui reste du magot à titre d’indemnité compensatoire ?

Ce qui permettra au méchant ogre de papa de rabacher sans cesse : “Je l’avais bien dit”

Mais au fond le prince noir est-il encore maître en son royaume : ne serait-ce pas la douce régente qui assumerait l’intégralité des décisions stratégique et importantes et qui porterait la culotte comme disent les Gaulois ?

_______________________________________

Un nouveau gagnant à la loterie DjibMillion de l’OPS ?

Encore un gagnant ! Cette fois, c’est un employé de l’OPS aurait gagné le Jackpot de DjibMillion. Une très grosse somme d’argent, qu’il aurait gagné par pur hasard, en visitant le tiroir-caisse de l’OPS, un jour où celui-ci était resté ouvert et sans surveillance.

Il y a quand même un problème : c’est qu’aucun des retraités qui avaient joué à cette célèbre loterie,
ne va pouvoir toucher le lot de consolation auquel il avait légitimement accès, puisque le gagnant a raflé toute la mise ….

La section des jeux de la police djiboutienne serait sur les dents … Mais on murmure que la reine aurait ralenti les recherches, car cet heureux gagnant aurait des liens tribaux avec elle et qu’en vertu de lois coutumières et ancestrales, elle lui devrait aide, protection et assistance.

Et puis c’est trop tard, l’heureux gagnant aurait filé avec les espèces à Hargeisa, pour ne plus être importuné par les pandores de son pays.