12/11/2011 (B630) ALERTE ROUGE – Je demande au Ministre de l’intérieur de bien réfléchir avant de prendre une décision aussi grave, qui aura des conséquences imprévisibles. J’informe les média de mon côté (Ahmed Hachin-Loita)

Je viens tout juste d’apprendre que le ministre de l’intérieur Hassan Darar Houffaneh, s’apprêterait à dissoudre purement et simplement la Ligue Djiboutien des Droits de Hommes.

La LDDH est la seule association légale, indépendante face au régime dictatorial et par conséquent elle dérange au plus haut point, leurs pratiques. La LDDH est affiliée à la FIDH.

Le Ministre de l’intérieur prétexterait qu’« elle a touché des points sensibles et intouchables », selon les termes qu’aurait utilisés, devant témoin, le directeur “par intérim” de l’administration et de la réglementation hébergée au district de Djibouti .

La LDDH et son président Jean-Paul NOËL ABDI dénonce depuis des années les tortures, les viols, les disparitions, les emprisonnement des opposants, les exactions extra-judiciaires et fait son travail de défenseur et rien d’autre.

L’Union pour la Démocratie et pour la Justice (U.D.J) apporte son soutien total et indéfectible à la LDDH et à son président Jean-Paul NOËL ABDI et elle fera tout ce qui est possible pour éviter que cela ne puisse se réaliser.

Quand au ministre de l’intérieur Hassan Darar HOUFFANEH, nous lui demandons de bien réfléchir avant de prendre une telle décision irrémédiable et de confirmer qu’il cautionne sans remord toutes les pratiques du Sanguinaire au pouvoir.

Les heures du Dictateur sont comptés et les Djiboutiens (nes) se souviendront de la responsabilité de chacun (e).

Hachin-Loita Ahmed
Représentant de l’U.D.J en France