19/11/2011 (B631) A lire sur LTL, la tribune libre, un article qui a été aussi diffusé sur le Blog du Parisen Libéré. “L’équipe de La Tribune Libre: L’opposition doit impérativement tirer les leçons du passé”

Lien avec l’article original

L’équipe de La Tribune Libre soutien l’appel à mobilisation de tous les membres de l’opposition démocratique pour venir à bout du dictateur Ismaël Omar Guelleh.

L’équipe de La Tribune Libre, pour rester cohérente dans son engagement militant dans la lutte pour la démocratie et le relai nécessaire pour toute information, communiqué où intervention des membres de l’opposition sur notre site, reste plus que jamais déterminée à jouer son rôle de médias en faveur des forces démocratiques.

Néanmoins, nous demandons à l’opposition démocratique, de tirer les leçons du passé qui permettrait aujourd’hui, sa réconciliation avec le peuple et entre elle.

Nous disons aux forces démocratiques, que la confiance du peuple vis-à-vis d’elle ne pourra être absolue, uniquement qu’en démontrant pour certains, leur volonté de rompre avec le passé et l’héritage symbolique dans l’exercice politique pour ouvrir une nouvelle page de l’histoire de l’opposition.

En clair, Il est temps que l’opposition démocratique fasse le ménage en son sein. Que la nouvelle génération qui en est issue comprenne que le rêve de l’alternance tant désiré par les djiboutiens, ne dépend uniquement que d’elle et non de ceux qui ont offert, n’ayant pas peur des mots, par l’indécence de leurs perpétuels retournements de veste, le pays et le peuple sur un plateau à la dictature.

Nous invitons cette nouvelle génération, porteuse d’espoir, de rejeter la politique du trône dans leur parti ou coalition, facteur de l’immobilisme et du refus de s’inscrire dans la modernité et répondre aux aspirations du peuple.

Comment qualifier, l’acte incompréhensible du rapprochement, perpétré par le Président de l’UAD, avec celui qu’on appelle désormais le « grand félon » d’Aden Robleh Awaleh, encore député de l’UMP, lors de l’élection présidentielle d’avril dernier, si ce n’était une stratégie pour le compte du dictateur, de décrédibiliser les vrais démocrates de cette même coalition ? Nous pouvons dire qu’ils se sont joués du peuple et des démocrates.

Nous disons au forces démocratiques, et telle le considère l’opinion publique nationale, ne vous laissez plus duper part ceux qui usurpent le titre d’opposant, loin de toute considération pour le peuple et le pays.

Nous invitons le Président du MRD, Daher Ahmed Farah, le Vice-président de l’ARD, Mahdi God et Cassim Dini, conseiller politique, à prendre en main le destin de leur parti que de persister dans cette mascarade « d’UADISTE », où seul prime, l’esprit de revanche et de règlement de compte entre sexagénaires. Là aussi n’ayant pas peur des mots, ces sexagénaires n’ont jamais eu ni l’ambition, ni un projet quelconque pour le peuple et le pays. Si pendant longtemps ils se sont constitués en fausse alternance sous le sigle de leurs partis, très souvent des coquilles vides, le constat de leur incompétence est plus que jamais visible.

Nous invitons tous les éléments démocrates de l’opposition à l’extérieur du pays, Cassime Dini, Alexis Mohamed, Madhi God, Ali Coubba, Daher Ahmed Farah, Mohamed Kadamy, et tous les autres, à l’unité, à la solidarité et au consensus.

Nous leur disons, « oui, vous êtes capables de changement, capables d’apporter l’alternance, capables sans les félons, de l’avènement d’un état démocratique ».

Que vive l’opposition de démocrates et ses membres

L’équipe LTL