08/12/2011 (B633) Ce jeudi matin, Jean-Paul Noël Abdi, Président de la LDDH, a accepté de répondre aux questions de l’ARDHD sur quatre domaines : 1°) la situation de Farah Abadid et Houssein Robleh – 2°) la situation en Somalie et l’avenir du contingent djiboutien (Direction Somalie ou Erythrée ?) – 3°) Le rapport du FMI – 4°) L’évolution de la situation au pays et les risques grandissants d’insécurité et de violence (A écouter et/ou télécharger)

Partie 1 : les militants arrêtés et torturés
Farah Abadid et Houssein Robleh se remettent lentement des blessures qu’ils ont subies pendant les tortures auxquelles ils ont été soumis. Placés sous contrôle judiciaire, ils doivent signer tous les lundis à la cour suprême et les jeudis au Palais. JPNA signale que la juge de la Cour suprême a fait preuve de sérénité, contrairement aux agissements scandaleux du Procureur Maki ….

1°) A écouter en WMA

2°) A télécharger en MP3
Lien de téléchargement

Partie 2 : les ingérences étrangères en Somalie et la situation du contingent djiboutien
Jean-Paul poursuit sa dénonciation des interférences armées étrangères en Somalie. Il note une évolution des positions du Premier ministre qui a déclaré que la solution viendrait d’un dialogue national avec les différentes forces en présence. Il met en garde IOG contre l’envoi du contingent djiboutien en Somalie et les risques d’attentat à Djibouti (comme cela arrive au Kenya actuellement). Il évoque un possible rapprochement entre l’Ethiopie et Djibouti pour déclencher des hostilités contre l’Erythrée, d’où une possible redirection du contingent djiboutien vers une autre frontière…

1°) A écouter en WMA


2°) A télécharger en MP3
Lien de téléchargement

Partie 3 : Le rapport du FMI
La rupture entre le FMI et les autorités djiboutiennes serait intervenue à la suite d’une déclaration de Djama Haid (Dit “le Beauf'” ou “le caissier chef de la Banque nationale” – Note de l’ARDHD) qui aurait refusé de répondre aux demandes du FMI à propos du financement de l’avion de Guelleh, en déclarant “Nous sommes souverains”. Réponse du FMI “Puisque vous êtes souverains, vous n’avez pas besoin de nous. Inutile de revenir frapper à la porte”.

Le FMI aurait déjà pris des sanctions en faisant interdire de vol tous les avions immatriculés à Djibouti. Même le bel avion de Guelleh serait désormais cloué au sol et il semble qu’il ait été contraint d’affrêter un avion étranger pour se rendre à Addis Abeba. (Monsieur ne peut pas voyager comme tout le monde … Note de l’ARDHD)

1°) A écouter en WMA




2°) A télécharger en MP3
Lien de téléchargement

Partie 4 : la situation au pays
Jean-Paul confirme que la situation est de plus en plus tendu. IOG a commencé à s’en prendre au dernier groupe qui n’avait pas encore subi ses terribles vengeances : les Mamassan ! Hormis la Police et l’enseignement, les autres fonctionnaires ne sont toujours pas payés. Jean-Paul pense que les forces de sécurité (police, gendarmerie, GR, armée) pourrait refuser d’intervenir en cas de soulèvement populaire pacifique et spontané.
Mais il est inquiet à propos de certaines armes qui sont distribuées par le pouvoir à des personnes ciblées et il lance un appel aux nations qui ont des forces prépositionnées sur place, pour qu’elle fassent pression sur IOG afin de prévenir un massacre annoncé. (Comme au Rwanda par exemple, ajoute-t-il)


1°) A écouter en WMA


2°) A télécharger en MP3
Lien de téléchargement