22/01/2012 (B640) La Nation en pleine folie. (ARDHD)

Par hasard, l’un des membres de l’équipe de l’ARDHD s’est attardé sur un article paru dans La Nation. L’article relatait un entretien entre Hailé Mariam Desalgn, vice premier-ministre éthiopien et ministre des affaires étrangères et IOG.

L’article est tout simplement fantatstique :

1°) On apprend que les deux interlocuteurs ont essentiellement recherché des moyens pour renforcer les relations entre les deux pays, qui sont déjà au beau fixe. On se souviendra avec bonheur d’un sketch de Coluche “lave plus blanc que blanc”. Avec Guelleh, c’est “On fait la météo des relations étrangères plus belle que belle”.

“Au cours de cette rencontre, le chef de l’Etat djiboutien et le vice premier ministre éthiopien ont essentiellement évoqué les voies et moyens propices au resserrement des liens de coopération, déjà au beau fixe, que les deux pays entretiennent.”

2°) Mais surtout, l’article précise qu’il faut que ce soit “un étranger”, même s’il a des fonctions importantes dans son pays, qui soit contraint de venir relater à IOG, les discussions qui se déroulent entre des ministres éthiopiens et des ministres djiboutiens dans un hôtel de Djibouti.

Vraiment les ministres djiboutiens sont-ils si incompétents, pour être incapables de relater à leur Chef du Gouvernement, le contenu de leurs entretiens avec leurs homologues éthiopiens ? Ou bien alors … c’est qu’ils ne veulent plus rendre compte au Chef et qu’ils le tiennent déjà à l’écart. C’est grave pour Guelleh.

“Aussi, M Hailé Mariam Desalgn a saisi l’occasion pour faire part au Président de la République de l’état d’avancement des travaux de la 11ème réunion mixte ministérielle djibouto-éthiopienne qui se tient actuellement au palace Kempinski de Djibouti ville.”