28/02/2012 (B645) Radio-Trottoir : un groupe qui signe “Union de la jeunesse djiboutienne” nous envoie des informations alarmantes, que nous n’avons pas pu encore vérifier. Elles doivent donc être considérées avec la plus extrême prudence et nous émettons toutes les réserves d’usage.

Selon le communiqué diffusé par ce groupe, IOG serait atteint de maladie, ce qui l’empêcherait d’exercer pleinement ses fonctions, d’où une certaine “anarchie” au sein du Gouvernement.

Toujours selon ce communiqué (dont les informations restent à vérifier, rappelons-le) deux tendances s’opposeraient actuellement :

– les proches de Guelleh avec Ismaël Tani à leur tête et en particulier dans ses rangs : Hassan Saïd, le général Zakaria (en concurrence avec Ismaël Tani pour prendre le leadership de la cabale), Djama Ali Guelleh (l’ombre de la lumière), Dileita (la vache qui rit), Idriss Arnaoud, Djama Souleiman et Maki (les deux procureurs abusifs), Djama Elmi (secrétaire à la jeunesse), Ali Yacoub (Ministre “dépressif de la santé”), Hamoud Souldan (ministre, spécialiste de la Somalie), …

– les proches de Paulette qu’elle dirigerait en personne : dont Djama Haid (Beauf’ et caissier chef de la banque nationale), Ali Adnan, Abdillahi Abdi (miraculé et directeur de la Police), le p’tit Zak (patron de la gendarmerie), Ilyas Moussa (le ministre des finances qui vit sur une autre planète) , Abdi Houssein (sinistre des télécoms), Mahamoud Ali Youssouf (prétentieux ministre des A.E.), Hassan Omar et Ali Hassan Bahdon, …

– Sans compter les non-inscrits à l’une ou l’autre de ces tendances.
_______________________________

Sur ces bases le groupe, qui signe sous le nom de la jeunesse estudiantine djiboutienne, lance un appel d’urgence :

  • aux leaders de l’opposition pour qu’ils intègrent ces informations et qu’ils se concertent afin d’organiser la transition démocratique, en cas de vacance du pouvoir et de créer les conditions pour l’élection transparente du futur Président,
  • aux forces étrangères (surtout USA et France) pour qu’elles soutiennent et accompagnent les aspirations légitimes du peuple à l’établissement d’un régime démocratique en prévenant les risques d’une “guerre civile”,

________________________________ ARDHD

Dans les prochains jours, nous essaierons d’avoir des informations plus précises et vérifiées qui pourraient soit contredire ce communiqué, soit le confirmer.