24/04/2012 (B653) Disparition de Jean-Paul Noël Abdi. L’ARD nous adresse le compte-rendu de la cérémonie d’inhumation.

L’enterrement d’un héros national

Jean-Paul Abdi Noel a été inhumé le dimanche 22 avril au cimetière chrétien de la capitale.

Malgré une interdiction formelle de couvrir son cercueil du drapeau national et le refus officiel d’observer une minute de silence à l’assemblée nationale où il a pourtant exercé durant quatre législatures, il y avait foule pour lui rendre hommage …

Il est vrai qu’avant lui Cheiko puis Dini, dont il a été le compagnon de lutte pour l’Indépendance avaient au moment de leur décès également “eu droit” à cette ingratitude et ces mesquineries officielles.

N’en déplaise aux usurpateurs du pouvoir nombre d’indépendantistes, étaient là pour lui rendre un ultime hommage.

Merci également aux grandes nations démocratiques ( France ,Etats-Unis, Allemagne …) d’avoir été représentées à l’enterrement de Jean Paul Abdi Noel Abdi : leurs ambassadeurs ont honoré de leur présence la défense des Libertés et droits humains.

Il y avait là beaucoup de monde que le défunt avait défendu contre vents et marées et qui ont tenu à lui témoigner leur reconnaissance.

Quelques anciens parlementaires. Toute l’opposition ou presque.

Tous ses amis et il en avait beaucoup dans toutes les communautés !

Après le requiem du prêtre, Abdourahman Bachir a tenu lui aussi a rendre hommage à Jean -Paul ! Un œcuménisme à la Djiboutienne que ce défenseur des Droits de l’Homme a incarné à lui tout seul.

L’éloge funèbre de sa nièce Sagal Aden a arraché des larmes d’émotion à l’assistance. Son avocat et membre de la L.D.D.H.

Maître Zakaria Abdillahi a rendu un hommage à son combat en rappelant brièvement tout ce que Jean Paul aura enduré dans la défense de cette noble cause : les droits humains.

Jean-Paul, ton œuvre et toi resterez vivants dans nos cœurs .