08/05/2012 (B655) Sergent Ariko : La liste fantôme d’IOG.

 

 

(Avant-propos) Précisions à propos de la mort du jeune officier de la G.R..

Plusieurs lecteurs m’ont interrogé à propos de la mort de ce jeune officier, victime d’un groupe de jeunes.

Lieutenant Mohamed - Garde républicaine de DjiboutiJe tiens à préciser qu’il ne s’agit pas du Capitaine Mohamed Pompier qui habitait tout près de la caserne des pompiers et qui est issu de la tribu Gadaboursi Barhabar Abokor.

La victime, le lieutenant Mohamed avait été incorporée comme officier dans la Garde républicaine, à la demande d’Hachi Abdillahi Orah, alors qu’il n’était encore que sous-officier
 
– Le dictateur, qui se sait impopulaire, a tenté de renverser la vapeur en se produisant à la Télé.

Il a choisi d’accorder un entretien à deux journalistes maisons : Kalad Kadar (qui est directeur de la communication) et Yahyia (qui presente les infos en Français). Mohamed Daher, le journaliste habituel, n’a même pas été convoqué au palais pour réaliser l’enregistrement.

Certains expliquent son absence en disant que l’entretien s’est déroulé en Français et non en Somali. Mais la raison de son absence n’est pas celle-là. Au début de l’année 2012, Mohamed Daher avait posé des questions « génantes » à IOG dans l’interview qu’il avait réalisée.

IOG avait fait retomber sa colère sur le directeur de la RTD et Naguib son conseiller en communication (ex- membre du bureau national du PRD) Naguib. Il avait fallu une intervention d’Ismail Tani, pour que Naguib sauve sa tête.

Au moment où la liste du nouveau gouvernement allait être rendue publique, c’est l’élection de François Hollande qui a mis indirectement un coup d’arrêt.

En dépit de la recommandation des FFDJ à la communauté française présente sur le territoire, François Hollande a battu Nicolas Sarkozy.

L’arrivée de F Hollande, qui amène avec lui le député Arnaud Montebourg, n’augure rien de bon pour le régime.

Alors pour détourner l’attention sur cette liste en “stand by”, IOG a demandé à son ministre d’organiser une journée de prière pour la pluie à Djibouti.

Or Allah qui voit tout, sait qu’IOG n’avait nul besoin de prières pour la pluie. Le véritable objectif de la prière était de demander au peuple de Djibouti de protéger le chef de l’état contre une réactivation de l’instruction pour l’assassinat du Juge Borrel.

Alhamdoulilah, grâce à Allah, la population de Djibouti comme celle des districts de l’intérieur a boudé la cérémonie de Douas, organisée pour un objectif maquillé. Voyant que les gens ne sont même pas venus à la prière (les populations des districts de l’intérieur ont carrément dit « non ») IOG est devenu furieux.

Il a du battre en retraite et il est parti pour assister à Addis Abeba à un sommet inutile. Dans ses bagages il a amené son cerveau Hachi Abdillahi Orah, qui recevrait (dit-on) depuis quelques jours des graves menaces de morts sur sa personne et sur sa famille.

Hachi a-t-il bien et bel reçu des menaces de la part des mécontents du régime iogien ? Mise au courant, la direction du SDS a informé IOG sur le fait que des jeunes auraient été désigné pour assassiner Hachi dans sa maison du Héron. IOG a pris les menaces au sérieux et il ne laisse jamais Hachi seul à Djibouti.

En tout cas, l’assassinat d’un jeune lieutenant de la garde républicaine (voir ci-dessus) démontre le niveau de rejet de la population envers son régime.

– Pour tenter de rétablir la situation, IOG a décidé de sacrifier son premier ministre.

Nombreux observateurs se demandent les raisons pour lesquelles IOG se débarrasserait en ce moment de son premier ministre coopté par Barkhat Gourad Hamadou ?

La réponse tient en deux explications bien simples :

1°) le premier ministre est allé en France pour se faire soigner. Craignant une forme de diabète, il est parti pour l’Allemagne où officie son frère Aden Dileita en qualité d’Ambassadeur.

Comme je l’avais déjà écrit, cette ambassade a pour mission principale d’assurer le réceptif pour tous les malades du régime qui ont besoin de soins. La médecine allemande jouit d’une excellente réputation et le Val-de-Grâce a été beaucoup utilisé pour des affaires parfois douteuses … L’Ambassade en Allemagne bénéficie des budgets récupérés avec la fermeture de deux consulats a Mumbai en inde et a Dubaï aux Emirats arabes unis.

Jean de la Montagne qui est le consul honoraire de l’Allemagne à Djibouti et bras droit d’IOG connait certainement le nombre de « malades » haut-placés djiboutiens qui font un voyage « sanitaire » en Allemagne.

Arteh - Officier de la GR - Djibouti Depuis que  la chancelière allemande a décidé de faire déplacer son ambassade d’Addis Abeba à Djibouti (sur sollicitatrion d’IOG), les demandes de visa pour les « malades » du régime sont pratiquement quotidiennes.

Les officiers de la garde républicaine ne sont pas en reste ! En particulier un certain Arteh Farah Jilihe (voir photo ci-contre) qui a été bombardé Lieutenant par la dernière dame de Djibouti alors qu’il n’a aucune expérience militaire, en a déjà profité.

2°) La deuxième raison est le fait que le premier ministre avait de sérieux problèmes relationnels avec la dernière dame.

Celle-ci ne ratait jamais une occasion pour l’humilier devant son mari en public comme en privé.

Parfois même, Kadra Haid envoyait son homme de l’ombre Hachi pour l’insulter, ce qui était arrivé en pleines périodes de deuil pour le premier ministre Dileita. En période de Tahsi (deuil en langue locale) Hachi s’amenait pour insulter le premier ministre et le ridiculiser devant tous les Afar présents.

Sachant qui avait commandité ces coups bas, le premier ministre ne répondait pas à Hachi et il mettait  sa colère en sourdine. Ce qui n’a pas été le cas de sa femme qui a juré de laver le linge sale en public et d’humilier la dernière dame par vengeance.

Détentrice de la double nationalité canado djiboutienne, l’épouse de Dileita a attendu le 8 mars, le jour de la fête de la femme pour humilier la Paulette en public devant toutes les dames présentes.

Elle a réussi à faire monter l’hostilité de la quasi totalité des femmes Issa contre Kadra, y compris la secrétaire générale Degmo Mohamed Issak. Degmo fut chassée de son fauteuil par la dernière dame, mais elle n’a rien pu faire contre la femme du premier ministre.

Je suis en train de terminer un rapport sur le scandale de ce jour-là,  le 8 mars 2012 à La Corniche. Le rapport va être bientôt prêt.

Or depuis cette humiliation par la quasi-totalité des femmes Issa, Kadra Haid a décidé de quitter Djibouti pour Paris au prétexte que sa fille avait accouché.

Mais la réalité est tout autre : c’est pour fuir l’humiliation qui lui a été infligée  par la femme du premier ministre, laquelle a reçu des tonnes de cadeaux à sa résidence de La Siesta.  

– La femme du premier a tenu parole !

Ella a vengé son mari le premier ministre qui ne sait pas (ne peut pas ?) se défendre. La Paulette n’a pas aimé le coup de gueule préparé conjointement par Degmo Mohamed Issak et la femme du premier ministre qui est aussi issue d’un autre sous-clan Issa.

Elles ont réussi à battre physiquement la femme dépêchée par Hargeisa pour lire les bienfaits de la tribu cheik Issak. Il y a une rivalité énorme entre les deux tribus (Issa et Issak) pour le contrôle du pouvoir. Les Gadaboursi et les Afar regardent le match en spectateurs.

Or IOG, pour conserver le pouvoir, joue à fond sur la rivalité de ces tribus pour pouvoir prétendre ensuite qu’il est le pompier chargé d’éteindre l’incendie. Alors qu’il en est l’incendiaire !

Donc Kadra a d’abord demandé à ce que Dileita soit renvoyé du gouvernement. Mais à la dernière minute, elle a changé d’avis et a conseillé à IOG de lui trouver d’abord son remplaçant.

A-t-il été trouvé ?

En tout cas, le premier ministre actuel est devenu persona non grata à Haramous.

Qui va le remplacer ?

  • Le ministre de la coopération Mahamoud Ali Youssouf est le favori, mais il résiste aux pressions,
  • le ministre Ahmed Ali Silay qui est poussé par son père Ali Silay Abakari,
  • le ministre de la défense Kamil Mohamed craint les foudres de Kadra,
  • le ministre de l’habitat Hassan le manchot : Hassan Saïd préférerait le voir à la direction section Nord du SDS pour l’informer des méfaits commis par le FRUD armé dans cette zone qui échappe au contrôle du pouvoir central de Djibouti.
  • L’ancien patron de la caisse Abraham Ali, mais Barkhat Gourad lui est hostile.
  • L’ambassadeur Ahmed Areita dont son nom circule aussi au palais ?

Il semble que la décision définitive n’ait pas encore été prise.

Ce qui est assuré, c’est qu’IOG refuse un membre de l’opposition comme le lui demandaient les ambassadeurs de France et des Etats-Unis

La liste devrait finalement être rendue publique dans les prochains jours.
 
DAF : retour à Djibouti ?

il se murmure que DAF le président du MRD pourrait renter à Djibouti à partir du moment où l’Union européenne lui garantirait la sécurité.

IOG aurait reçu la demande, mais il n’aurait pas encore pris de décision concernant l’affaire DAF.

Le combat continue
Sergent Ariko
Londres

_____________________________
PS : ci-dessous une autre photo d’Ismaël Ibrahim Barreh, qui a été écartée de la Sécurité présidentielle
Ismael_ibrahim_barreh