12/12/2013 (Brève 334) Selon l’agence French.China, l’Europe pas rancunière va offrir 105 millions d’Euro sur six ans à la famille Guelleh. Officiellement il s’agit d’un programme d’amélioration de la distribution de l’eau et … des programmes de filets sociaux de sécurité (????)

On peut se demander ce que cache ce financement de l’UE désigné comme “filets sociaux de sécurité”, pour un montant de 59 millions d’Euro. En effet le programme pour l’eau est évalué à 46 millions sur un total de 105 millions.

S’agit-il d’enfermer les populations hostiles derrière des filets de sécurité ? Si c’est le cas, merci à l’Europe de son soutien sans faille à Guelleh en lui assurant la pose de filets de protection (autour d’Haramous ???).

Compte-tenu du passé, on peut imaginer que la distribution d’eau ne connaîtra au mieux aucune amélioration dans les six prochaines années (il faut mieux anticiper une dégradation ..), car l’équipe des prédateurs au pouvoir va utiliser ces aides européennes pour arrondir ses précieux avoirs détenus dans des banques à l’étranger.

Il est temps que l’Union européenne agisse avec cohérence en appliquant des décisions conformes aux motions d’alerte votées par les députés européens et maintenant par les représentants belges et qu’elle refuse de financer l’argent de poche de Guelleh et de sa famille.
Toutes les aides et subventions internationales sont systèmatiquement détournées et ne profitent jamais à la population.

___________________________ Dépêche French.China

L’UE débloquera 105 millions d’euros pour soutenir le Programme Indicatif National de Djibouti

L’Union européenne va dé bloquer 105 millions d’euros pour soutenir le Programme Indicatif National (PIN) de Djibouti d’ici six ans, a annoncé mercredi le ministre djiboutien de l’Economie et des Finances, Ilyas Moussa Dawaleh, de retour d’un voyage à Bruxelles.

“Le Commissaire (européen au développement) Andris Pielbags a renouvelé son soutien indéfectible au développement de la Ré publique de Djibouti et a confirmé à cette occasion l’augmentation significative des crédits budgétaires du PIN de 40,5 millions d’ euros à 105 millions d’euros”, a-t-il fait savoir.

Selon le ministre, cette enveloppe servira essentiellement au financement des projets d’eau et d’assainissement, et des programmes des filets sociaux de sécurité en Djibouti.

En outre, M. Dawaleh a révélé que l’UE va financer à hauteur de 46 millions d’euros la mise en oeuvre d’un projet appelé PEPPER (production d’eau potable par énergie renouvelable).

Selon M. Dawaleh, la concrétisation de ce projet permettra à l’ Office national de l’eau et l’assainissement de Djibouti (ONEAD) de produire un volume additionnel de 22.500 m3 d’eau potable.