31/12/2015 (Brève 591) L’équipe de l’ARDHD présente tous ses voeux à ses lectrices et lecteurs, à toutes les Djiboutiennes et Djiboutiens et elle formule des espoirs pour toutes celles et tous ceux qui souffrent au pays ou en Ethiopie en tant que réfugiés oubliés par la communauté internationale

A l’occasion du passage en 2016, l’équipe de l’ARDHD adresse tous ses voeux et un message d’espoir à toutes celles et tous ceux qui souffrent à Djibouti (terreur et exactions policières, pauvreté, maladie, …). Elle pense plus particulièrement aux malheureuses familles réfugiées en Ethiopie et complètement oubliées par la Communauté internationale et plus spéficiquement par le HCR d’Addis Abeba qui semble “curieusement” répondre aux souhaits “vengeurs et inhumains” de Guelleh…

Mais il ne faut pas désespérer. Sur de nombreux plans : éducation, santé, pauvreté, libertés, démocratie, Djibouti semble avoir atteint le fond. L’espoir va venir avec une prise de conscience de l’obligation de mettre un terme au règne de Guelleh, de son épouse et de leurs obligés alimentaires. Le quatrième mandat n’est pas une fatalité …

Les responsables de l’opposition doivent s’unir et proposer au pays des hommes crédibles et une alternative politique construite et réaliste pour changer le gouvernement et renverser le régime impitoyable, sanguinaire et sans scrupule.

Chacun mesure le poids de la charge pour ces hommes de demain et l’importance du rôle qu’ils vont jouer dans les prochaines semaines. Nous leur adressons tous nos encouragements.